Retour

Bien-être

Après les fêtes

Agapes de fin d’année, point trop n’en faut !

Sucre, matières grasses, chocolats, alcool... c’est la crise de foie qui vous guette en cette fin d’année. Et si vous preniez les devants ?

Drainer le foie.

Aidez-vous des plantes telles que le pissenlit, la gentiane, l’artichaut, le radis noir ou le curcuma.

Si votre foie est fragile, préférez le romarin ou le chardon marie (à consommer sous forme de tisanes, à raison de 3 tasses par jour) ou encore le Philaromal digestion de diétaroma et le complexe de plantes en ampoule « confort hépatique » de la Vie claire.

Pensez aussi à consommer de l’ail, des échalotes, de l’oignon, des poireaux ou des navets riches en soufre, qui nettoient votre foie.

N’hésitez pas à abuser de la purée de pommes sans sucre ajouté en dessert ou en monodiète le soir.

Réguler son transit.

Consommez des fibres, présentes dans les fruits, fruits secs, légumes et légumineuses, ainsi que dans les produits complets (pain, riz, céréales).

Le pollen permet d’assainir les intestins tout en apportant vitamines et minéraux : une cuillère à soupe le matin à jeun ou dans une compote de fruits (à éviter en cas de colite).

Le jus de myrtille - riche en flavonoïdes et vitamine A - est également conseillé, tout comme le jus d’aloé vera.

Enfin, les tisanes de mauve, de réglisse (déconseillée à forte dose en cas d’hypertension) stimulent le transit.

Régénérer la flore.

Les pré et probiotiques, à raison de cures régulières de trois semaines, boostent les bonnes bactéries de la flore intestinale.

Privilégiez des produits tels que le yaourt K-philus ou les gélules de securil de Yalacta.

ATTENTION : tous ces conseils sont à adapter à votre personne, en fonction de votre vitalité et de votre organisme!

 

Le + de Carole His :

Couchez-vous avec une bouillotte sur le ventre. Non seulement ce geste “cocoon” vous apportera détente et bien-être mais en plus, il améliorera la régénération de votre foie.

Et après un repas copieux ? Ayez- ayez le réflexe monodiète ! Mangez une soupe de légumes (sans pommes de terre, ni céréales) ou mangez uniquement des pommes sous forme de compote.

Dormez, reposez-vous.

Le sommeil est indispensable pour rétablir une bonne immunité. L’élimination des toxines par les reins s’effectue la nuit, il est donc primordial de faire de longues nuits pour éliminer les surcharges acides.

Bougez

L’exercice physique stimule votre métabolisme, active l’élimination des toxines. La marche en hiver bien couvert est stimulante, tonique et revivifiante.

Traitez

En cas de dérangements intestinaux, le charbon végétal est idéal. Il absorbe les toxines et les hôtes indésirables (certaines bactéries).

Vous pouvez aussi vous masser le ventre avec 3 à 4 gouttes d’huile essentielle de ravintsara, de laurier noble ou de niaouli, mélangées à un peu d’huile végétale.

Rappel sur la monodiète

QUOI ?

Une monodiète, c’est la consommation d’un seul aliment ou d’une seule catégorie d’aliments cuits ou crus (privilégier « le cuit » pour préserver votre intestin) à volonté !

Exemple : ne manger qu’un seul fruit ou des fruits différents (sauf la banane, les fruits séchés), un seul légume ou plusieurs légumes (exclure la pomme de terre, le potimarron, la patate douce).

POURQUOI ?

L’objectif de la monodiète est de mettre votre système digestif au repos. A base de fruits ou de légumes, la monodiète détoxifie le foie ainsi que les intestins.

Pour les terrains colitiques, mieux vaut faire une monodiète de riz basmati ou de pommes de terre.

Carole His (Praticien de Santé, Naturopathe)

 

Retour