Retour

Entretien

Le bicarbonate de soude

D’ici peu, vous serez « bicarbonate addict » (si vous ne l’êtes pas déjà !). Avec cette poudre magique, vous allez vous passer de nombreux produits ménagers toxiques et coûteux, embellir votre intérieur, détacher vos tissus… Et si vous mettiez un peu de bicarbonate dans votre vie ?

Pour les odeurs diverses

En saupoudrage ou en couches très fines, le bicarbonate est l’un des meilleurs produits qui existent, parce qu’il agit sur la cause, donc en profondeur, et ce sans frotter.
On le récupère ensuite et on le jette sans problème : il est complétement biodégradable. En plus il agit à sec, donc il pose moins de problème si on le renverse.
Conseil pour les jeunes parents : pensez-y lorsque votre petit bout à une gastro dans la nuit, le réveil se fera plus en douceur si vous saupoudrez le lieu de la catastrophe…

 

Pour la robinetterie

Le bicarbonate est un excellent détartrant pour les éviers, la robinetterie, les toilettes… employé sous forme de pâte (trois volumes de poudre pour un volume d’eau environ), à condition de le laisser agir une dizaine de minutes aux endroits les plus encrassés, avant de rincer.
Pour détartrer les pieds de robinets ou les tours d’éviers, frottez avec la même pâte à l’aide d’une vielle brosse à dents, rincez bien et essuyez avec un chiffon propre.

 

Sur le canape, les coussins

Le bicarbonate se saupoudre à sec pour cet usage, sans mouiller donc sans risque, et il est idéal aussi bien pour les nettoyer que pour les désodoriser. Sans oublier que, en plus, comme sur les tapis, il en ravive les couleurs.
Le mode d’emploi est toujours le même : saupoudrer, laisser agir pendant quelques heures (ou une journée) et passer l’aspirateur (ou secouer les coussins vigoureusement à l’extérieur).
On gagne parfois à brosser doucement le canapé et les coussins pour bien faire pénétrer la poudre, avant de s’échiner à bien l’enlever à l’aspirateur !

 

Et aussi... en digestion !

C’est LE remède, aussi bien pour une indigestion passagère que pour tout autre embarras gastrique, intestinal, hépatique, etc., étant bien entendu, toujours, qu’il faut consulter si cela ne s’améliore pas.
En amont, si l’on peut dire, les légumes présumés lourds à digérer (haricots secs, choux, artichauts) gagneront à être cuits dans une eau enrichie d’une pincée de bicarbonate : cela les rend étonnamment digestes – et non « gazeux ».

Pratique et économique, cet ingrédient 100% biodégradable est à conserver dans le noir, au sec et dans son emballage d’origine.
 

Par Michel Droulhiole, journaliste et l’auteur de nombreux livres pratiques dont Le bicarbonate malin, aux éditions Leduc.s.
Retrouvez toutes les autres astuces dans ce livre, dans nos magasins.

Retour