Retour

Saveurs

Le thé ? Les thés, oui !

Le thé ? Les thés, oui !

Utilisé depuis des siècles, le thé est la boisson la plus consommée dans le monde. On en boit 15 000 tasses à la seconde ! On peut également l’utiliser en cuisine. Voyage au pays du thé… bio bien sûr !

Parfumé à la bergamote, aux agrumes, aux épices… Il existe autant de parfums et de variétés que de buveurs de thé ou presque ! D’ailleurs, ne dit-on pas que, comme pour le vin, le thé correspond à un terroir et un savoirfaire issu de traditions ancestrales ?

En effet, s’il existe une seule espèce d’arbuste – le Camelia sinensis – on compte une grande variété de thés selon le lieu de culture (sol, température, humidité, altitude…), la période de récolte (printemps, été, automne), le type de cueillette (manuelle ou mécanique) et le degré de fermentation.

En gros, voici les trois grandes familles de thé:

Les thés blancs

Spécialités de la province chinoise du Fujian, les feuilles de thé blanc sont à peine transformées. Une fois cueillis, les bourgeons sont simplement séchés. L’infusion donne une couleur pâle et cristalline aux saveurs délicates. D’où son nom de « thé blanc ».

Les thés noirs

Qualifiés ainsi en raison de l’apparence de leurs feuilles fermentées, leurs provenances leurs confèrent des goûts spécifiques. Ainsi, le Darjeeling, qui vient d’Inde, est considéré comme le champagne des thés noirs alors que le Ceylan – le thé du Sri Lanka – reconnaissable à sa belle couleur ambrée, offre un goût plus puissant.

Les thés verts

Non fermentés donc, ces thés sont les plus consommés en Chine et au Japon pour leurs multiples propriétés stimulantes, diurétiques et anti-infectieuses. Des études récentes ont mis en évidence l’action antioxydante du thé grâce à la présence de polyphénols, dont certains sont spécifiques au thé vert.

Et aussi :

  • Surnommé thé rouge bien qu’il ne s’agisse pas de thé, le Rooibos est une plante qui ne contient pas du tout de théine. Provenant d’Afrique du Sud, l’infusion du Rooibos donne une boisson très agréable, ronde et légèrement sucrée. Elle est riche en antioxydants et oligoéléments. Dépourvu de théine, il peut être consommé à toute heure et à tout âge.
  • Le maté, ou thé du Brésil, est une infusion courante en Amérique du Sud, issu de la yerba maté, une plante qui appartient à la famille du houx. L’infusion de maté est riche en caféine, très stimulante. 

Le saviez-vous ?

Le mot thé vient du mot amoy t’e (dialecte chinois). Il devint thee en hollandais, tee en allemand, te en italien, en espagnol, en danois, en norvégien, en suédois, en hongrois et en malais, tea en anglais et thé en français.

Le thé c'est malin ! Idées recettes : Madeleines au thé Matcha et Magret de canard au thé Earl Grey

Un peu d’histoire...

En 2737 avant notre ère, en Chine, la légende raconte qu’alors que l’empereur Shen Nung faisait bouillir de l’eau à l’abri d’un arbre, quelques feuilles tombèrent dans sa tasse. Elles se mêlèrent à l’eau et lui donnèrent une couleur et un parfum délicat. L’empereur goûta et trouva cette boisson à son goût.

L’arbre était un théier sauvage : le thé était né. D’autres légendes ont cours en Inde, au Japon… mais il semble que l’habitude de consommer cette boisson se soit d’abord développée en Chine. C’est là qu’on retrouve le premier traité sur le thé, Cha Jing ou Classique du Thé, un ouvrage poétique paru dans les années 750, dans lequel il est indiqué : « On trouve dans le service du thé le même ordre et la même harmonie que ceux qui règnent en toute chose.» Ensuite, le thé fait son apparition au Japon dès le VIIème siècle, puis, à partir du XVIIème siècle, en Europe, malgré quelques réticences : on disait que son usage faisait perdre aux hommes leur stature et leur amabilité, et aux femmes leur beauté. En France, après moult controverses, le thé devient très populaire. Il ne cessera plus de l’être…

Incroyable !

Au Tibet, on prépare le thé comme il y a des milliers d’années : on fait rôtir des briques compressées de thé, avant de les réduire en poudre et de les mêler à l’eau bouillante. Certains ingrédients y sont ajoutés : sel, épices, beurre rance… Une recette ancestrale qui plaît encore de nos jours.

 

 

Le thé, un trésor

Dans nombre de cultures, préparer et servir le thé, c’est « partager un moment de sérénité ». Le bon thé est celui qui répond à l’humeur et à l’envie du moment. Selon les cas, il réconforte, apaise, réchauffe, aide, stimule, purifie... bref, le thé, c’est le bonheur ! Mais attention à le préparer dans les règles de l’art : acheter du bon thé (bio, chez La Vie Claire, bien sûr !), choisir correctement sa théière (les petites en porcelaine sont idéales pour préparer et déguster des thés verts Sencha du Japon, par exemple, celles en terre sont à réserver aux thés d’une qualité exceptionnelle, comme des Wu Long…), le doser correctement et respecter le temps d’infusion indiqué sur l’emballage. Et aussi : penser à conserver son thé dans un endroit sec et à l’abri de la lumière, dans une boîte hermétique, par exemple.

 

 

 

Retour

A lire aussi

Produit vedette

Thé

Le rooïbos bio La Vie Claire

Le Rooïbos

Valérie Cupillard partage avec vous son expérience de la cuisine bio pour mieux utiliser les ingrédients de base. Auteur de nombreux livres disponibles dans les magasins La Vie Claire, vous retrouverez son actualité sur son site : www.biogourmand.info