Retour

Saveurs

Le rooïbos bio La Vie Claire

Le Rooïbos

Valérie Cupillard partage avec vous son expérience de la cuisine bio pour mieux utiliser les ingrédients de base. Auteur de nombreux livres disponibles dans les magasins La Vie Claire, vous retrouverez son actualité sur son site : www.biogourmand.info

On l’appelle communément thé rouge bien qu’il ne s’agisse pas d’un vrai thé. Le rooïbos est un petit arbuste sud-africain dont les fines feuilles permettent de préparer une boisson sans théine, riche en minéraux, oligo-éléments et antioxydants. Son parfum est chaud avec des accents vanillés. Il évoque les grands espaces, les terres rouges et le soleil ardent ! 

Une boisson réchauffante ou désaltérante 

Versez un demi-litre d’eau bouillante sur une belle cuillerée à soupe de rooïbos et laissez infuser pour obtenir une boisson aux tons cuivrés. Filtrez et savourez à tous moments, au petit déjeuner comme en fin de repas et à l’heure du thé, chaud ou froid. Vous pouvez associer le rooïbos à une rondelle de gingembre ou un morceau d’écorce de cannelle pour se réchauffer en période hivernale. Servie froide, c’est une boisson désaltérante que vous pouvez parfumer avec une rondelle de citron ou faire infuser avec des feuilles de menthe pour une version « thé rouge à la menthe fraîche ». Pour sucrer, préférez le sirop d’agave qui reste neutre et ne modifie pas la saveur de cette jolie infusion ambrée. Associée avec une eau pétillante et du sucre de canne complet, le rooïbos peut même se transformer en boisson sucrée couleur caramel pour combler plus naturellement les envies de certains « addicts » aux sodas !

Avec les fruits

Préparez un thé rouge plus ou moins concentré pour réaliser des soupes de fruits frais : détaillez en petits dés des pêches blanches ou jaunes, citronnez-les et noyez sous une infusion de rooïbos à la menthe. Procédez de façon semblable avec de la poire et une infusion de rooïbos au gingembre ou avec de l’ananas, de l’orange et des rondelles de banane. Façon « vin chaud », préparez un rooïbos que vous aromatisez avec un morceau de vanille, une écorce de cannelle, deux clous de girofle et faites gonfler des pruneaux. Le rooïbos permet même de faire une « sangria » sans alcool ! Pensez-y pour l’alternative destinée aux goûters d’anniversaire des petits… mais aussi des grands, adeptes des versions fruitées. Préparez un thé rouge bien corsé et ajoutez comme à votre habitude, du sucre de canne blond, des rondelles d’orange, des fruits frais coupés en dés...
Pour un élégant buffet estival, transformez les salades de fruits en gelées colorées en nappant avec un thé rouge chaud vanillé et additionné d’agar-agar (faites chauff er 2 g d’agar-agar avec un demi-litre de boisson) et laissez prendre au frais.

Pour cuisiner avec fantaisie

Quelques pincées de paillettes de rooïbos font bel effet lorsqu’elles sont saupoudrées dans les marinades à base de miel ou de sirop de riz. Diluez avec un filet d’huile, assaisonnez et utilisez cette sauce dans un wok ou des papillotes pour donner un parfum chaud. Lorsque vous préparez un bouillon de légumes, faites infuser un sachet de rooïbos en fin de cuisson, il va donner une belle couleur et renforcer les parfums. Cette astuce aromatique donnera également un résultat délicat lorsque vous préparerez une fondue chinoise ou un consommé. 

En pâtisserie

Incorporez une cuillerée à café de thé rouge dans vos pâtes à sablés, petits biscuits, cakes et marbrés. Il va apporter une note unique, entre vanille et rhum ambré à vos pâtisseries ! De même, un sachet de thé rouge infusé dans une boisson végétale transformera une boisson cacaotée ou un entremets : préparez une crème anglaise ou un flan avec un lait d’avoine - rooïbos. 

Retour

A lire aussi

Dossier

Le thé ? Les thés, oui !

Le thé ? Les thés, oui !

Utilisé depuis des siècles, le thé est la boisson la plus consommée dans le monde. On en boit 15 000 tasses à la seconde ! On peut également l’utiliser en cuisine. Voyage au pays du thé… bio bien sûr !