Retour

Environnement

Tri sélectif

Le tri sélectif en pratique

Comment bien trier ses déchets ? Dans quelle poubelle jeter le papier ? Et le verre ? Faut-il rincer les contenants avant de les éliminer ? Bref, sur la question du tri, des tas de questions restent encore en suspens pour bien des français. Réponses.

N’EN JETEZ PLUS !

Notre production de déchets ne cesse d’augmenter : plus de 1 kg par jour et par habitant, soit deux fois plus qu’il y a 40 ans !

  • 27 bouteilles plastiques suffisent pour réaliser un pull polaire
  • 55 % des déchets sont recyclés ou valorisés
  • Recycler 1 tonne de verre permet de fabriquer 2 138 nouvelles bouteilles de 75 cl.

 

Ne pas mélanger les torchons et les serviettes

C’est le B.a.-ba : les matériaux recyclables ne doivent pas être mélangés aux ordures ménagères, c’est-à-dire à ce qui n’est pas recyclable. Cela s’appelle bien trier ses déchets. En pratique, cela veut signifie qu’il faut jeter :

Dans le bac de tri :

  • Les bouteilles et flacons plastiques: bouteilles eau, flacons de sauce, gel douche, shampoing, liquide vaisselle…, en vrac (surtout pas dans un sac de caisse !) dans le bac vert, y compris le bouchon s’il est en plastique.

 

Bon à savoir : vous pouvez aussi remettre les bouchons à des associations humanitaires de récupération des bouchons plastiques.

  • Les emballages en carton : briques de jus de fruits, lait, soupe, boîtes de céréales, gâteaux, suremballages de yaourts, boîte à œufs. 

 

Bon à savoir : la réutilisation des papiers-cartons ayant été en contact avec du gras ou des fermentescibles est interdite.

 

Ex : cartons à pizza, papiers d’emballages des aliments délivrés à la coupe, emballages de hamburgers, etc. Dans ce cas, on les jette dans la poubelle standard.

  • Les journaux, magazines, revues, livres, annuaires, catalogues, prospectus, agendas, cahiers, carnets, bloc-notes.

Bon à savoir : Le tri est plus difficile si le papier est déchiré ou froissé, laissez-le tel quel ! Et n’oubliez pas de retirer le film plastique le cas échéant.

 

  • Les emballages métalliques  (canettes, boîtes de conserve, aérosols, bouteilles de sirop, boîtes métalliques…).

 

Bon à savoir : Pas besoin de les laver, bien les vider suffit ! L’eau est précieuse

 

.

Dans un conteneur :

Le verre (bouteilles de vin, huile, jus de fruits… bocaux et autres pots de confiture, cornichons).

 

Bon à savoir : le verre ménager (verres de table, bouteilles de parfum, vases...), est à jeter dans le bac gris, tout comme la vaisselle, la porcelaine, la faïence qui ne se recyclent pas. Le verre est à jeter sans les bouchons.

 

A la déchetterie :

Les encombrants et autres déchets spéciaux : organiques (résidus végétaux, gazon, fleurs…), épluchures, restes de repas… Bon à savoir : Les déchets organiques peuvent être valorisés en compost, un procédé biologique qui les transforme en matière fertile. Le compost obtenu permet de fertiliser les sols et peut être utilisé comme engrais pour
la culture du gazon, des fleurs, des légumes et d’autres plantes. Le compostage domestique s'effectue en appartement comme en maison !

 

Le saviez-vous ?

Le logo éco-emballage ne veut pas dire que l’emballage est recyclable. Ce point vert indique simplement que l’entreprise qui a fabriqué l’emballage participe au financement de la mise en place de la collecte sélective et de la communication afférente.

 

Trier c’est bien, réduire ses déchets, c’est mieux !

7 gestes pour éviter de produire plus de déchets :

  • Limiter les emballages
  • Acheter des produits adaptés à ses besoins
  • Préférer des éco-recharges
  • Produire son compost
  • Optimiser ses impressions : impressions recto-verso, réutiliser en brouillon le verso des pages, éviter d’imprimer ses emails, préférer les e-factures..
  • Réutiliser son cabas
  • Acheter en vrac et à la coupe

 

Du côté de La Vie Claire

Depuis toujours, La Vie Claire s’intéresse aux emballages des produits à sa marque.

Objectif : en limiter les excès, comme c’est déjà le cas sur les gammes d’épicerie (céréales, légumineuses, flocons...) ou les céréales du petit déjeuner présentées en sachet plastique seulement, alors que la plupart des produits du marché ont un suremballage en carton !

Au rayon des cosmétiques, aussi, les crèmes ou les dentifrices sont vendues dans des tubes sans étui.

Les matériaux utilisés ont leur importance :  

L’aluminium est évité, par exemple, ainsi que certains plastiques, réduits à leur plus simple expression.

Toutes les conserves sont en verre, la boîte métal a toujours été proscrite des gammes La Vie Claire.

Enfin, pour aller encore plus loin, l’enseigne a réalisé une étude sur l’ensemble des 1450 produits La Vie Claire, prenant en compte l’aspect technique de l’emballage (matériaux employés, sûreté alimentaire et  solidité) et l’aspect marketing du produit (suremballage et durée de vie). Outre une forte sensibilisation des équipes en charge du développement produits pour comprendre et améliorer les emballages, cette étude a notamment permis de développer des gammes inédites, comme les nouvelles références de steaks au soja, proposées en barquettes, sans suremballage.

Par ailleurs, La Vie Claire a fait appel à un expert d’Eco-emballages pour analyser et optimiser l’impact environnemental et financier des emballages de certains de ses produits, ainsi que les matériaux utilisés pour la préparation des palettes de commande à destination des magasins.

Un plan d’action détaillé a été définit dans un objectif d’amélioration continue. Il vise à réduire de 5 à 10% le poids de chaque emballage et, in fine, de réaliser des économies potentielles d’emballages au niveau écologique et financier.

 

Exercice pratique :

Le jus de pomme en tétra de La Vie Claire est à jeter (plié) dans le bac de tri. Il sera recyclé et renaîtra en papier essuie-tout, papier toilette, piquets de vigne… Et aussi : le flacon de liquide vaisselle vide Ecoclair®, le paquet de biscuit (débarrassé de son éventuel film plastique lorsqu’il est vendu par lot de deux par exemple) et l’emballage de steak de soja.

 

Le pot de confiture en verre La Vie Claire est à jeter dans le silo à verre. Il redonnera un pot ou une bouteille en verre, colorée ou transparente.

 

Attention, certaines communes expérimentent des consignes de tri différentes, notamment sur le plastique. Les règles indiquées ci-dessus sont celles qui ont été le plus généralement mises en place en France. En cas de doute, contactez votre Mairie ou votre Syndicat Intercommunal.

 

Retour