Retour

Saveurs

Les fruits secs, petits mais solidaires

Découvrir l’univers passionnant des fruits secs bio, c’est voyager aux quatre coins du monde, à la rencontre de cultures ancestrales et de modes de production respectueux de la nature. En route pour un savoureux tour d’horizon des filières de La Vie Claire !

Le programme Happy Village en Turquie 

Happy Village a vu le jour grâce à la volonté de Mehmet Ali Isik de préserver des techniques agricoles naturelles. Pionnière et certifiée bio dès 1991, son exploitation rassemble abricots, figues, raisins, pommes, cerises, mûres, noisettes et pistaches. Seulement, ses récoltes sont souvent contaminées par les pesticides répandus dans les champs avoisinants. Il imagine alors une solution collective : convaincre les villages alentour de passer à la bio ! Le principe est simple : il s’agit d’accompagner les communautés de paysans dans leur conversion à la bio, d’un bout à l’autre de la chaîne de production. Prise en charge des coûts de certification et du matériel de séchage, aide à la formation, suivi des agriculteurs par des agronomes… En choisissant ces fruits secs, vous participez aussi au développement d’une filière bio et solidaire. La Vie Claire est fière de garantir un prix minimum aux producteurs Happy Village, et d’acheter la totalité de leurs récoltes à un prix 10 % supérieur au marché pendant 3 ans. Ce programme réunit aujourd’hui plus de 1 000 agriculteurs dans 141 villages en Turquie.

 

Les noix de cajou Forest Garden au Sri Lanka 

Créé par un agronome local, le programme Forest Garden vise à lutter contre la déforestation de l’île et la diminution de la biodiversité, provoquées par les cultures intensives de riz ou de fruits tropicaux. Ainsi, les anacardiers, papayers, manguiers et ananas sont replantés selon les préceptes de la bio défendus par La Vie Claire, tandis que les agriculteurs sont formés à ces techniques.

Le dépelliculage des noix de cajou est effectué à la main, ce qui permet d’éviter le traitement thermique des fruits, un procédé qui détruit leurs qualités nutritionnelles. Cela assure également une sécurité financière supplémentaire aux familles des cultivateurs.

 

Les baies de goji du Quinghai

La Vie Claire a choisi pour vous des baies de goji cultivées sur un territoire d’exception, tant pour sa nature que pour la civilisation qui s’y est développée : les hauts plateaux du Quinghai, au Tibet. En achetant les baies de goji bio La Vie Claire, vous permettez que 2 % des bénéfices soient reversées à des organismes locaux qui portent assistance à la population tibétaine. L’engagement en bio, c’est aussi du concret !

 

Le saviez-vous ?

Au Tibet, on surnomme la baie de Goji “clé de la jeunesse éternelle”, pour célébrer ses mille vertus : antioxydantes, stimulantes et même aphrodisiaques !

 

Les amandes de Villena ont sauvé cette vallée espagnole

Grâce à la détermination d’un jeune ingénieur agronome féru de bio, les amandes ont retrouvé leur lettre de noblesse dans la vallée de Villena, en Espagne. La vallée a progressivement été vidée de ses habitants par l’exode rurale. Elle est pourtant propice à la culture d’une variété d’amande, la Guara, qui supporte bien le vent froid de la région. Il a fallu 5 ans pour que le président de la principale coopérative locale voie son engagement porter ses fruits. Résultat, en 2012, 80 producteurs sont labellisés bio, et 500 producteurs sur 4 000 ont converti leurs exploitations à la bio. Tout vient à point à qui sait attendre !

 

Faites le plein de vitalité

Les fruits secs restent les alliés incontestés de votre forme, surtout en hiver, lorsque les fruits frais et leurs nutriments manquent. 

  • Le raisin sec ravit les gourmands car il est particulièrement sucré. Il s’avère très riche en fer et en vitamine B, et contient aussi des minéraux comme le potassium, le calcium, le magnésium et le fer.
  • Les amandes sont les amies des végétaliens, des vegans et des intolérants au lactose, car elles constituent une excellente source végétale de calcium, de phosphore, de magnésium, de protéines et de vitamine E. Elles permettent donc d’éviter les carences.
  • Les noisettes sont les oléagineux les plus riches en oméga 3. Elles sont donc une arme de choix contre le mauvais cholestérol.
  • Les pruneaux, bien pourvus en fibres insolubles, régulent le transit.
  • Les abricots secs sont les champions des vitamines du groupe B (ils en contiennent deux fois plus que le fruit frais).
  • Les noix de cajou contiennent des acides mono-insaturés, qui favorisent la bonne santé cardiovasculaire.
  • Les figues séchées sont utiles aux carencés en fer et aux végétariens lassés des éternels lentilles et épinards. Elles aident également les sportifs lors des efforts soutenus.

 

Et pour les enfants ? Pensez aux fruits moelleux !

Ces fruits secs (abricots, figues et cranberries) réhydratés, fondants et moelleux, font un goûter sain et gourmand pour les petits, notamment les enfants intolérants au gluten.

 

Entre tradition et originalité 

Les fruits secs sont utilisés depuis des temps immémoriaux pour agrémenter les repas de célébration. Lors des banquets romains, on dégustait par exemple du foie gras aux figues ou encore du fromage frais au miel et aux fruits secs assaisonnés de vin et de vinaigre. Les fruits secs sont aussi une composante essentielle des 13 desserts, servis avant la messe de Noël pour représenter la Cène.

Ils s’incorporent également très bien aux recettes traditionnelles de Noël, permettant par exemple de tester des accords sucrés/salés inédits et d’enrichir les textures de vos plats : bouchées de pruneaux, roquefort et poires, brick au chèvre et raisins secs, etc. 

 

Pourquoi des fruits secs bio ?

Les fruits secs biologiques subissent moins de transformations que leurs équivalents conventionnels, d’abord parce qu’ils sont cultivés sans pesticide ni produit chimique, un combat de longue haleine chez tous nos fournisseurs ! Leurs équivalents conventionnels sont de plus enrichis en souffre et en colorants, pour des raisons de durée de conservation et d’aspect. Ces pratiques sont bien entendu interdites en bio.

La cueillette et le tri s’effectuent à la main, et le séchage au soleil, pour redonner une place centrale à l’homme et à la nature, tout simplement ! Nos partenaires reprennent en effet la plus ancienne technique de conservation des aliments, le séchage au soleil, qui permet de retirer l’eau des aliments (jusqu’à plus de 80 % d’évaporation) afin de stopper la prolifération des bactéries et des enzymes responsables de la moisissure. Cette méthode augmente la teneur en magnésium et en vitamines E et B des fruits, en plus de leur donner un goût délicieux !

Enfin, le transport de ces denrées s’effectue exclusivement par bateau, afin de limiter leur empreinte carbone et rester le plus écologique possible.

 

Le saviez-vous ?

Les abricots secs bio sont marron, contrairement à leurs équivalents conventionnels orange vif. Ils ne sont pas traités au souffre, ce qui préserve leur goût caramélisé, obtenu grâce à l’action du soleil sur le sucre qu’ils contiennent.

Retour