Retour

Saveurs

rencontre avec florestan grange shiitake

Rencontre avec Florestan Grange, producteur de shiitaké pour La Vie Claire

Basé à Saint-Maurice sur Dargoire (69), le jeune producteur Florestan Grange se distingue en cultivant le champignon shiitaké bio, une variété très demandée en France, après le champignon de Paris.
Sa champignonnière se compose de quatre salles de culture de 94 m² chacune. Nous l’avons croisé entre deux chargements de camion. Rencontre.

« J’ai débuté ma collaboration avec La Vie Claire, en décembre 2015… J’apprécie ce partenariat, basé sur la confiance et le professionnalisme.
C’est après une reconversion professionnelle que je me suis lancé dans la production de champignons. Des Pleurotes et des Shiitakés. Les Shiitakés, vous savez, ce sont ces champignons que les japonais dégustent dans les soupes et les woks. Au bon goût de bolets ou de cèpes, ils nécessitent une culture particulière et très technique. Il faut maîtriser un certain nombre de contraintes (la température, l’éclairage, le CO2, la lumière, la propreté…) y compris les normes de l’agriculture biologique, puisque ma champignonnière est bio. C’est une culture passionnante et oh combien prenante! Pour l’instant, je travaille seul et du commercial à la livraison, en passant par la culture, mes journées sont bien remplies. Je fais attention à chaque champignon. Et ma récompense je la tiens de mes clients qui reviennent me voir pour la fraîcheur et la qualité de mes produits. Je vends aussi le samedi matin sur les marchés ; ce contact direct avec les consommateurs qui apprécient de plus en plus ce drôle de champignon, facile à cuisiner, me donne des ailes pour la suite ! »

 

Ma recette pour un bon petit plat ?

DES SHIITAKE PREPARÉS AU SHOYU
Pour 2 personnes

- Ôtez les pieds de 12 champignons et coupez les chapeaux en deux ou trois.

- Faîtes chauffer 2 c. à s. d’huile végétale dans une petite casserole, puis ajoutez les champignons et faîtes les revenir 5 minutes en remuant constamment.

- Au bout de cinq minutes, ajoutez 5 cl d’eau, 1 c. à s. de shôyu et 1 c. à c. de sucre. Réduire le feu pour qu’il soit le plus bas possible. Laissez mijoter, en remuant souvent, jusqu’à ce que tout le liquide soit absorbé.

- Hors du feu, ajoutez 1 c. à c. d’huile de sésame et remuez bien.

- À servir idéalement avec des makis au saumon, tiède ou froid.

Retour