Retour

Saveurs

Voyage au pays des épices

Voyage au pays des épices

On les aime pour leur couleur, leur odeur, leur saveur et leurs vertus médicinales, voire aphrodisiaques ! Les épices nous en font voir de toutes les couleurs !

Les vacances battent leur plein.
Si vous ne partez pas, ne regrettez rien, La Vie Claire vous a concocté un tour du monde sans bouger de chez vous.
Embarquement immédiat sur la route des épices, en quête de senteurs d’Orient, de parfums d’Afrique, de goûts d’Asie...
Fermez les yeux, détendez-vous, le voyage promet d’être aussi exotique que magique.

 Les épices La Vie Claire

Les épices, quelle histoire !

Dès l’Antiquité, et jusqu’aux Croisades, les épices sont au coeur d’un négoce intense : des caravanes de chameaux chargées d’épices arrivent en Occident par la Route de la Soie.

Elles servent de monnaie d’échange contre des bijoux, des fourrures, des étoffes soyeuses, de la vaisselle de luxe...

On les utilise aussi en médecine, dans les cérémonies et rites funéraires ou encore en cuisine pour relever le goût des aliments et mieux les conserver. Ce sont les marchands arabes qui contrôlent ce commerce pendant des siècles avant que les Romains deviennent fous des épices et les utilisent dans leur cuisine ou pour soigner leurs proches !

Au Moyen-Âge, poivres, girofle, cannelle, muscade, gingembre, cardamome... sont de plus en plus convoités par de riches clients qui veulent à tout prix en posséder. Leur prix flambe : une livre de gingembre coûte le prix d’un mouton, par exemple.

A la fin du Moyen-Âge, les épices sont acheminées en Méditerranée par des navires vénitiens. A la tête de l’un d’entre eux, un célèbre navigateur, Christophe Colomb, qui découvre l’Amérique en pensant accoster aux Indes orientales. En 1500, Vasco de Gama met fin au monopole des marchands arabes au profit des Portugais qui occupent les Moluques (archipel « des épices » en Indonésie) et peuvent ainsi acheminer les précieuses épices vers Lisbonne. Plus tard, les Hollandais puis les Anglais s’affrontent dans l’Océan indien et le Sud-est asiatique pour contrôler ce commerce lucratif. Depuis le XIXème siècle, aucune puissance européenne n’exerce de monopole sur les épices et leurs prix ont chuté. Leur parfum unique, leurs vertus gustatives, et leurs pouvoirs fantastiques sont désormais à notre portée.

Mythes et légendes

Autrefois plus précieuses que l’or (« cher comme poivre », disait-on au Moyen-Âge) les épices ont, depuis la nuit des temps, suscité la fascination des hommes. Et de ces convoitises, sont nés des récits fabuleux, qui, vrais ou faux, alimentent encore de nos jours certaines croyances. Saviez-vous par exemple qu’une légende arabe raconte que l’ail, dont le nom en sanskrit bhûtagna signifie « tueur de monstres », a poussé dans les empreintes laissées par l’un des pieds du diable à sa sortie du Jardin d’Eden ? Toujours en ce qui concerne l’ail, qui ignore son pouvoir sur les mauvais esprits, les vampires, mais aussi les serpents et les démons ?

Dans certaines maisons, on raconte que du basilic poussait autour du tombeau du Christ, à la suite de sa résurrection. D’autres épices ont alimenté des récits incroyables comme celui sur la cannelle : au fin fond de l’Arabie, sur les flancs d’une montagne, elle servait à bâtir les nids de terribles oiseaux de proie. Pour s’en emparer, les explorateurs arabes n’avaient rien trouvé de mieux que de lancer de gros quartiers de viande afin que les oiseaux les cachent dans leurs nids, qui finissaient par céder sous leur poids. Les courageux explorateurs se précipitaient alors pour grappiller quelques fragments de cannelle, tombés à terre, au péril de leur vie.

 

 Les épices La Vie Claire

Chaud les épices !

Si l’ail servait à masquer l’odeur des maîtresses, au temps de toutankhamon dans l’egypte des pharaons, d’autres épices étaient employées, elles, au contraire, dans le but d’échauffer les esprits et de stimuler le désir sexuel. La championne en la matière reste le gingembre, l’épice bien-nommée - son nom signifie « virilité » en chinois - abondamment utilisée autrefois par les empereurs chinois afin de satisfaire leur concubine !

Sa réputation sulfureuse a traversé les temps et, de nos jours, le gingembre a conservé la faveur de ceux qui souhaitent eff ectuer des prouesses sexuelles !

D’autres aphrodisiaques naturels, comme le clou de girofle, la pulpe de raifort, la cannelle ou la noix de muscade, sont utilisés dans des filtres d’amour et autres préparations affolantes !

Les épices, elles font chanter vos papilles

Cannelle, coriandre, curry, gingembre, girofle, noix de muscade... les épices possèdent de nombreuses propriétés gustatives et aromatiques. Il n’y a qu’à les humer pour s’en persuader. Surtout, les épices offrent aux cordons-bleus l’occasion de concocter une cuisine inventive et variée grâce à leurs saveurs multiples et à leurs odeurs bigarrées. 

Comment imaginer une bouillabaisse sans fenouil ? Une omelette sans ciboulette ? Un tajine sans coriandre ? Une pizza sans origan ? Un pain d’épices sans cannelle, cumin, gingembre, anis ! Avec les épices, vous pouvez mitonner une cuisine du monde parfumée et originale, et voyager aux quatre coins de la planète. Un riz parfumé au curry et c’est toute l’asie qui vous chatouille les papilles !

Les épices La Vie Claire  

 

Chez La Vie Claire,

une gamme variée d’épices en provenance d’Europe et d’Asie principalement, vous convie à ces découvertes et en toute sécurité encore puisque ces produits sont cultivés selon les règles de l’Agriculture Biologique et certifiés par Ecocert. les principes actifs des épices La Vie Claire sont donc intacts et leur qualité préservée. Leur action n’en est que plus bénéfique, tant sur le plan du goût que sur celui de la santé.

 

Les épices, elles vous veulent du bien

On l’a vu, depuis des temps très reculés, les épices ont été enviées, désirées, achetées... Pour leur saveur mais aussi pour leurs propriétés médicinales.

En effet, depuis leur apparition, marchands, apothicaires, naturopathes... n’ont eu de cesse de vanter leurs vertus thérapeutiques, bactéricides et antiseptiques les hissant au rang d’alicaments naturels.

En inde, depuis des millénaires, on sait bien que les épices jouent un rôle essentiel dans la médecine tant pour prévenir que pour soigner certaines maladies. La diététique ayurvédique nous enseigne en particulier que la santé commence dans l’assiette : les aliments sont classés selon leur saveur (douce, acide, salée, piquante, amère et astringente), chacune d’entre elles possédant une action particulière sur l’organisme.

Le piquant, par exemple, que l’on trouve dans le paprika, le gingembre ou le curcuma facilite la digestion. La consommation d’épices est en particulier recommandée pour leur influence positive sur le système immunitaire.

Ne dit-on pas que le basilic, la cannelle, le clou de girofle, le curry, ainsi que l’origan, le thym, la sarriette et la sauge nous aident à lutter contre les virus ? Et que penser du pouvoir de l’ail ? Déjà dans l’egypte ancienne, il faisait partie intégrante de l’alimentation des ouvriers bâtisseurs de la pyramide de Gizeh, comme fortifiant naturel. Une chose est sûre : les bénéfices universels des épices continuent de faire des émules, à une époque où l’on vante de plus en plus les avantages à mieux consommer pour entretenir sa santé.

 

Epices et aromates, quelle différence ?

A l’exception du sel, substance minérale, les épices et les aromates sont d’origine végétale, et leur fonction essentielle est d’assaisonner des mets. ils proviennent soit de la totalité d’une plante, soit de ses graines (fenouil, coriandre), bulbes (échalote), racines (raifort), écorces (cannelle), tiges (ciboulette), feuilles (persil), fleurs (safran), fruits ou baies (poivre) etc. les épices sont souvent obtenues après séchage de la plante et/ou transformation (fermentation, blanchiment, stabilisation...), tandis que les aromates sont généralement prêts à l’emploi (basilic, échalote, persil...) ! Les épices ont un goût affirmé et souvent plus fort que les aromates, plus doux et moins relevés.

 

A table !

Tour d’horizon des épices La Vie Claire qui assaisonnent vos plats :

 

L'ail

L'ail moulu

Il accommode tous les plats, sans exception et donne un goût provençal à vos recettes.

La coriandre

La coriandre

Ce « persil arabe » est parfait dans les marinades, la choucroute, le mouton, les currys, les tajines.

Le basilic

Le basilic en feuilles 

C’est la note majeure de la soupe au pistou et du pesto italien.

Clou de girofle

Les clous de girofle entiers

« La plus jolie des épices » a un arôme chaud et pénétrant. A utiliser dans les currys, le pain d’épices, la choucroute, les salades de fruits et le vin chaud.

La ciboulette

La ciboulette

Elle parfume salades, sauces, pommes de terre et omelettes.

Le curcuma

Le curcuma moulu

Cousin du gingembre, il offre une saveur amère et fraîche, très employée dans les currys. Ce safran indien donne une belle couleur orangée aux aliments. 

Le cumin

Le cumin

Très utilisé dans les currys, sa saveur forte, poivrée et chaude se marie à merveille au mouton dans les couscous.

La cannelle

La cannelle moulue ou en bâtons

Idéale dans les compotes, tartes, flans, ou encore le vin chaud. Grâce à elle, on diminue la quantité de sucre nécessaire pour certains desserts.

L'échalote

L'échalote semoule

Comme l’ail et l’oignon, c’est l’alliée d’une cuisine simple et gourmande, particulièrement conseillée sur les viandes rouges.

Le fenouil

Le fenouil

Moulu ou en graines délicieux dans les vinaigrettes et les marinades, les soupes, la choucroute, les desserts aux pommes, son arôme anisé égaie les préparations à base de poisson.

Le gingembre

Le gingembre moulu

Il aromatise toutes sortes de plats de légumes et de viandes, ainsi que les soupes, desserts et marinades.

L'estragon

L'estragon

Il aromatise mayonnaises, vinaigrettes et sauces (béarnaise, hollandaise...) de son léger goût anisé.

L'origan

L'origan

On le retrouve principalement dans les préparations à base de tomates (pizzas, salades, spaghetti).

Le paprika doux

Le paprika doux

Son arôme délicat et sa couleur éclatante se marient avec les goulaschs et le poulet.

Le persil

Le persil en feuilles

On en saupoudre tous les légumes, la salade, la soupe de légumes, les omelettes.

 

Le poivre

Le poivre blanc ou noir

Il relève toutes les préparations et magnifie parfois certains desserts comme la glace ou la salade de figues.

Le raifort

Le raifort 

En remplacement du sel ou du poivre, il parfume sauces et vinaigrettes

 

 

Le saviez-vous ?

Vos papilles gustatives se situent sur la langue. Elles vous renseignent sur les quatre saveurs : le sucré, le salé, l’amer et l’acide. On peut aussi retrouver des bourgeons gustatifs sur les joues, les gencives, le palais et la luette. les autres goûts (réglisse, anis, riz, etc.) se perçoivent du côté du nez et de l’odorat. et maintenant à table pour vous régaler !

Retour