Comment lutter contre les allergies saisonnières ?

Modifié le 2 mai 2022

Contents de voir revenir la lumière et la vie du Printemps, notre joie est parfois gâchée par les allergies saisonnières. Elles sont très incommodantes et épuisantes pour l’organisme. Ne soyez pas fâchés contre la Nature, nous allons vous montrer qu’elle vous veut beaucoup plus de bien que de mal !

Allergie

Qu’est-ce qu’une allergie ?

Au contact d’un agent pathogène, le système immunitaire provoque un rejet immédiat dans un laps de temps de 2 à 30 min après la mise en contact avec l’allergène. L’allergie parle d’une réaction physiologique manifestée de manière démesurée par le système immunitaire. Il s’emballe contre une substance normalement inoffensive. Le système immunitaire produit alors de l’histamine pour se défendre. Ce réflexe entraine des manifestations inflammatoires avec des écoulements nasals et des éternuements, des irritations oculaires et des démangeaisons. Une allergie peut se déclarer au contact des aliments, des médicaments, des cosmétiques et des micro-organismes. Au Printemps, ce sont les pollens qui sont incriminés.

Allergie aux pollens : les indispensables au naturel

Allergie printemps

Notre nez est la principale porte d’entrée des pollens. Procédez quotidiennement à un nettoyage spécifique de la sphère ORL. Pour se faire, nous vous proposons d’user de notre Spray nasal à la propolis. Les extraits de Sureau noir et d’Eucalyptus radié permettent de soulager les affections respiratoires. La Propolis et l’Échinacée viennent soutenir le bon fonctionnement du système immunitaire. Les extraits de Mauve, d’Arnica et de Calendula permettent d’adoucir l’irritation des muqueuses.

Complétez votre accompagnement avec de l’huile essentielle d’Estragon. Cette dernière est une aubaine en matière d’apaisement des signes liés aux allergies. Dans un premier temps, prenez 1 à 2 gouttes 2 fois par jour sur un comprimé neutre. Vous pouvez également respirer cette huile essentielle bienfaisante dans la journée en versant 2 gouttes sur un mouchoir. Ayez votre fiole sur vous en permanence.

Les conseils de base

Focus sur l’assiette

Une bonne partie de notre immunité se trouve dans nos intestins. Soyez vigilants sur la nourriture. Eloignez tous les aliments contenant de l’histamine :

  • Chocolats
  • Charcuteries et fromages fermentés type brie, gruyère, comté, parmesan
  • Poissons, crustacées et coquillages
  • Levure de bière et vinaigres
  • Noix et produits à la cacahuète

On suspend également sa consommation de bières et de vins. En revanche, soyez généreux avec l’ail, les oignons, les ciboules et le poireau pour leur composition soufrée. Usez des herbes fraiches comme l’estragon ou le basilic et des épices douces pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Lorsque vous êtes en pleine crise, allez vers une nourriture simple peu transformée et biologique.

A la maison

  • Nettoyer les filtres des climatiseurs
  • Aérez votre maison tôt le matin et tard le soir
  • Evitez les parfums et les bougies synthétiques. Préférez la diffusion d’huiles essentielles d’eucalyptus radié
  • Evitez la pratique sportive en extérieur. Investissez dans des agrès pour pratiquer à la maison

À lire également