Slide: 
    Visuel: 
    Url: 
    /petits-prix-bio.html
    Visuel: 
    Titre: 
    Plus de qualité
    Etiquette: 
    Environnement
    Url: 
    http://www.lavieclaire.com/la-vie-bio/plus-de-qualite-cest-clair.html
    Visuel: 
    Découvrez le longg-mètrage du film publicitaire
    Url: 
    http://www.lavieclaire.com/decouvrez-notre-film.html
    Visuel: 
    Service Cliquez Bio par La Vie Claire
    Url: 
    http://www.lavieclaire.com/mes-courses-en-ligne.html

Faites vos courses en ligne !

et retirez-les dans votre magasin

Recettes de saison
Recette: 

Tarte sablée aux noix de cajou et abricots

Type de plat: 
Dessert
Difficulté: 
Facile
Ingrédients: 
60 g de margarine végétale bio non hydrogénée
60 g de sucre de canne blond
40 g de noix de cajou
2 gros oeufs
250 g de farine de riz complet
une dizaine d’abricots
3 c. à s. de sucre de canne complet
1 oeuf
10 cl de crème végétale liquide (amande, soja, riz…)
1 c. à c. de cannelle en poudre
2 c. à s. de sirop d’agave
Visuel: 
Préparation: 

• Sortez la margarine végétale du réfrigérateur pour qu’elle soit facile à malaxer.

• Mixez les noix de cajou pour obtenir une poudre.

• Préchauffez le four à thermostat 5 (150 °C).

• Mélangez énergiquement la margarine végétale avec le sucre, puis ajoutez la poudre de noix de cajou, les 2 oeufs entiers et autant de farine de riz que nécessaire pour former une boule de pâte.

• Ce fond de tarte étant sans gluten, il est plus pratique d’étaler directement la pâte sur un papier cuisson. Déposez le fond de pâte sablée dans un plat à tarte de 30 cm de diamètre.

• Dans un bol, battez l’oeuf à la fourchette avec la crème végétale liquide, la cannelle et le sirop d’agave.

• Coupez les abricots en quartier pour les disposer côte à côte sur le fond de tarte.

• Versez la crème et placez aussitôt au four durant 30 minutes.

• Sortez la tarte pour la saupoudrer avec le sucre de canne complet et remettez-la au four pour 5 minutes.

Auteur: 
Valérie Cupillard
Site web Auteur: 
www.biogourmand.info
Nombre de personne: 
6
temps de préparation: 
15
Temps de cuisson: 
35
Rating: 
Saveurs: 

Le cru

Le crudivorisme, kezaco ?

 

Le crudivorisme, ou « alimentation vivante » est un régime dans lequel au moins 75% des aliments consommés sont crus : la cuisson est bannie – du moins au-delà de 40°C - dans le but de conserver toute la qualité nutritionnelle des produits.

 

Les aliments de base sont :

• les fruits pomme, avocat, mangue,…

• les légumes poivron, céleri, tomate, graines germées…

• les noix et graines amande, noix de cajou, graines de tournesol…

• les céréales et les légumineuses lentilles, pois…

• les huiles et les herbes aromatiques.

Manger cru, quels bienfaits ?

 

En plus de préserver les nutriments (vitamines, acides gras essentiels….) et les enzymes qui facilitent la digestion, ce type de régime alimentaire permet d’être plus rapidement rassasié, donc de manger moins et de perdre du poids. On consomme également moins de conservateurs et d’additifs, car les produits subissent un minimum de transformation. Attention cependant, certains nutriments comme le fer peuvent manquer, et le fait de manger cru peut rendre la digestion plus difficile.

Quelques conseils

 

• Demandez l’avis d’un médecin avant de commencer ce régime (surtout en cas de diabète ou d’hypoglycémie).

• Ayez toujours une hygiène irréprochable : les aliments n’étant pas cuits, les bactéries et microbes ne sont pas détruits.

• Ne mélangez pas nourriture cuite et nourriture crue.

• Si vous souhaitez adopter ce régime durablement, ne démarrez pas à 100% de nourriture crue dès le départ, prenez le temps d’habituer votre corps à cette alimentation. Il est aussi préférable de ne pas manger uniquement du cru.

Je fais comment ?

 

Dans un premier temps, commencez avec des préparations simples. Par exemple, des smoothies, ou des jus de fruits et de légumes… Vous pouvez aussi opter pour des salades crues.

Idée recette : Le smoothie vitaminé

Dans un blender on mélange : le jus d'une grosse orange, deux grosses poignées d'épinards, une poignée de fraises, une banane et un peu d'eau pour désépaissir. Bonne dégustation !

 

Accroche: 
De nos jours, le crudivorisme est en plein essor. Certains courants laissent en effet penser que manger cru est meilleur pour la santé. S’agit-il d’un simple effet de mode ou cette alimentation a-t-elle vraiment des avantages nutritionnels ?
Visuel: 
Catégorie: 
Saveurs
Type d'article: 
Dossier

Idées shopping : c'est l'heure de l'apéro !

   Exotique

Tortilla chips chili

Sans huile de palme, elles sont sources de fibres. On les aime surtout pour leur saveur d’ailleurs. Parfait avec sa sauce salsa !

 

    Gourmand !

Mini saucissons secs - en barquette de 100 g

Fabriqués avec du porc français de qualité supérieure.

Un format idéal prêt à savourer et à partager entre amis !

 

Croustillant

Bâtonnets à la farine d’épeautre cumin noir et sésame ou aux graines de pavot

Ces deux nouveautés affichent zéro huile de palme. Grâce à la farine d’épeautre, elles sont riches en fibres, pour un apéritif savoureux.

A vous de voir lequel vous choisissez mais attention, personne n’y résiste et ils disparaissent de la table en un clin d’oeil !

 

   Mamma mia : Gressini !

De fabrication artisanale et italienne, ces gressins à l’huile d’olive et au sésame font trempette dans des dips aux goûts variés.

 

   Classique

Caviar d’aubergines

Froid, sur des toasts de pain grillé ou dans une salade estivale, certains le savourent même à la petite cuillère.

Accroche: 
Le soleil est au rendez-vous, les soirées se font toutes douces et les repas se prennent au grand air. Quelques produits malins pour un apéro réussi.
Visuel: 
Catégorie: 
Saveurs
Type d'article: 
A la loupe
Articles liés: 

2 exemples de menus végétariens équilibrés

MENU 1

Petit déjeuner

3 crêpes à la farine d’avoine arrosées de miel - jus d’orange - fruit frais

Déjeuner

Pita au blé complet avec houmous - salade d’épinards avec sauce tahin (purée de sésame) et jus de citron, salade de fruits

Dîner

Riz complet avec morceaux de tofu, brocolis et courgettes poêlées avec des noix de cajou - crème dessert au soja

En-cas

une poignée d’amandes

 

MENU 2

Petit déjeuner

1 bol de boisson végétale, deux tranches de pain de seigle avec une cuillère à soupe de purée d’amande, un jus de cranberries

Déjeuner

Sandwich au tofu ; crème de citron

Dîner

Dés de polenta grillée aux champignons - muffins au chocolat

En-cas

Une compote aux fruits

Visuel: 
Alimentation végétarienne
Catégorie: 
Saveurs
Type d'article: 
Petit conseil expert
Bien-être: 

L'Aloé Vera

   Une plante aux multiples vertus

 

Originaire de la Péninsule arabique et d’Afrique orientale, cette vivace aux fleurs jaune ou orange en épis possède de longues feuilles épineuses qui contiennent plus de 200 éléments nutritifs : des minéraux (notamment calcium, sodium, chlore, magnésium, cuivre, chrome, potassium, fer…), des acides aminés et des vitamines (dont A, B1, B2, B6, C, E, choline). Depuis cinq millénaires, son gel est utilisé pour ses propriétés médicinales par les guérisseurs égyptiens et grecs. Aujourd’hui, l’aloé vera est cultivé partout dans le monde et considéré comme une plante dépolluante.

Ses utilisations ?

Nombreuses et variees ! Dans la cosmétique… L’aloé vera possède des propriétés à la fois calmantes et stimulantes et s’adapte donc aux différentes typologies de peaux. Plusieurs composants du gel d’aloé vera permettent d’agir au niveau du processus inflammatoire, à l’origine des allergies. Il est également reconnu pour ses propriétés hydratantes et réparatrices. Il est donc souvent disponible sous forme de gel, mais aussi dans des crèmes et dentifrices.

Dans l’alimentation…

L’aloé vera est également comestible. Il peut être utilisé dans les yaourts, les desserts ou encore les boissons. Attention toutefois, consommé pur à haute dose, l’aloé vera peut être toxique à cause de l’aloïne qu’il contient. On le trouve également en compléments alimentaires sous forme de jus, gélules et capsules.

 

Accroche: 
Aloé vera par-çi, aloé vera par-là… L’aloé vera est très tendance en ce moment, on en trouve dans de nombreux produits, surtout en cosmétique. Mais au fait, c’est quoi l’aloé vera ?
Visuel: 
Catégorie: 
Bien-être
Type d'article: 
Dossier

L’équilibre Acido-basique

Mais en fait qu’est-ce que l’équilibre acido-basique ?

 

Pour maintenir une santé optimale, le PH sanguin doit se situer entre 7,32 et 7,42.

Pour ce faire, notre organisme cherche le plus souvent des minéraux alcalinisants (magnésium, potassium, calcium…) dans notre corps pour réguler ce PH, il actionne ce que l’on appelle « le système tampon ». A chaque fois que le système tampon fonctionne, il y a production d’eau et de sels. Ces sels sont des petits cristaux, des déchets qui vont se loger dans les tissus et peuvent à terme créer de l’inflammation, des douleurs et des dysfonctionnements s’ils ne sont pas évacués rapidement.

Pour ce faire l’organisme va chercher ces minéraux dans les tissus les moins vitaux à notre santé. Il les pioche d’abord dans les ongles, les cheveux, la peau (ce qui explique les ongles et cheveux fragiles) puis s’il n’y a plus suffisamment de ressources, il va les prendre dans les cartilages, les os et créer une déminéralisation.

C’est ainsi que les troubles de santé tels que l’arthrose, les rhumatismes, l’ostéoporose, peuvent trouver leur cause dans l’acidose.

 

Quelles sont les causes principales de l’acidose ?

 

• Une alimentation acidifiante, carencée en minéraux tels que le magnésium, potassium, calcium, riche en sucres (biscuits, barres sucrées, soda), en graisses saturées (viennoiserie, quiche, pizza, charcuterie), riche en sels et acide sulfurique (fromages, charcuterie, soda).

• Les maladies chroniques qui créent une inflammation constante et par la même occasion de nombreux radicaux libres.

• Le stress, gros consommateur de minéraux, et tout particulièrement de magnésium.

• Le manque d’oxygénation (respiration étriquée, peu d’exercices physiques).

• L’exercice physique en excès (grand sportif, compétition).

• La pollution, la consommation de pesticides, les conservateurs.

• Le manque de sommeil.

• Un transit irrégulier.

Les actions à mettre en place

 

Avoir une alimentation alcalinisante : consommer beaucoup de fruits et légumes tels que les pommes de terre, patates douces, potimarron, châtaignes, bananes, fruits séchés,

Réduire la consommation de protéines animales telles que la viande, le fromage notamment les fromages fondus, le comté, gruyère, parmesan. Savez-vous que pour contrebalancer l’acidité de 40 g de comté il vous faudra consommer 400 g de légumes ?

Réduire la consommation des produits riches en sucres rapides et surtout les sodas. Avez-vous fait l’expérience d’une pièce rouillée trempée une nuit dans un coca ? Pour l’organisme c’est pareil !

Privilégier les protéines végétales : tofu, légumineuses, tempeh, ces protéines produisent des acides volatiles évacués par les poumons, ils évitent ainsi de surcharger le travail des reins (principal organe d’élimination des acides).

Stimuler la transpiration qui permet d’éliminer les acides en pratiquant une activité sportive, en allant au sauna, au hammam, en prenant un bain hyperthermique.

Augmenter l’oxygénation afin d’évacuer les acides volatiles, le sport, les respirations complètes, ventrales, le yoga, le qi qong apportent cet effet.

Veiller à avoir un bon sommeil et à vous coucher avant minuit. Le corps stocke les acides la journée dans les tissus et les élimine la nuit, c’est aussi durant la nuit que l’organisme se répare.

Apprendre à gérer son stress ou le réduire par des activités de relaxation, de détente (sophrologie, pleine conscience, antigymnastique, yoga, chant…), en complément prendre du magnésium, des vitamines du groupe B (germe de blé, levure de bière, pollen), des omega 3, des ampoules d’eau de mer riche en oligo-éléments.

Equilibrer son transit en buvant suffisamment d’eau (il est intéressant de consommer une eau dont le PH est légèrement acide telle que la Montcalm, la rosée de la reine), en mangeant suffisamment d’aliments contenant des fibres (céréales complètes, fruits et légumes). La flore est un élément déterminant d’un bon transit, pour certains il peut être utile de prendre régulièrement des probiotiques (bactéries qui viennent enrichir notre propre flore).

Quelques conseils complémentaires

 

Prendre soin de ses pieds car les toxines s’y accumulent sous forme de cristaux sous la peau.

• Prendre des bains de pieds chauds, en ajoutant 5 gouttes d’huile essentielle de genévrier, de pin ou de pamplemousse mélangées à un peu de gel douche.

• Frotter le dessous des pieds avec une pierre ponce.

• Masser ses pieds.

• Prendre rendez-vous pour une réflexologie plantaire.

Drainer les toxines en faisant une cure de sève de bouleau, d’artichaut, de prêle, d’ortie, de cassis sous forme de phytothérapie ou gemmothérapie. Réguler l’équilibre acido-basique en faisant une cure d’eau Hydroxydase, eau riche en bicarbonates, 2 à 3 flacons par jour en dehors des repas, pendant 3 semaines.

Accroche: 
Avez-vous les ongles qui se dédoublent, se cassent ? Etes-vous sujet aux douleurs articulaires ? Etes-vous frileux, pieds froids, mains froides ? Vous sentez-vous irritables, avez-vous la paupière qui tressaute etc. ? Ces éléments et bien d’autres permettent de déterminer le niveau d’acidose.
Visuel: 
La Vie Claire
Catégorie: 
Bien-être
Type d'article: 
Dossier

Cet été, soyez nature pour traiter vos petits maux !

Coups de soleil.

Le gel à l’aloé vera - une plante composée de 200 nutriments - fait des miracles sur les peaux brûlées.

Présenté en tube, il s’applique directement sur la peau plusieurs fois par jour et pénètre rapidement dans l’épiderme.

Peau sèche ou abîmée.

Hydratez votre peau en prenant de l’huile de bourrache en gélules (2 à 3 gélules par jours pendant au moins 2 mois).

Massez-vous aussi avec une huile végétale (avocat, macadamia, jojoba…) additionnée de 2 gouttes d’huile essentielle de carotte ou de géranium qui stimulent la régénération de la peau. Pensez à consommer des fruits (framboises, cassis, fraises, myrtilles, pruneaux…) et des légumes gorgés de flavonoïdes (anti-oxydants) et de vitamine A (poivrons, carottes, tomates…) ainsi que des huiles de première pression à froid : colza, carthame, tournesol, germe de blé...

L’huile 5’ Claire®, à base d’huile d’olive, de tournesol, de sésame, de carthame et de colza, est un bon choix.

Blessure, piqûre d’insectes.

Faites pénétrer quelques gouttes d’huile essentielle de lavande vraie.

Essayez aussi « Ambiance d’été » de La Vie Claire, une préparation à base de plusieurs huiles essentielles, particulièrement adaptées pour prévenir et soigner les piqûres d’insectes, tout comme la solution Tégarome du Docteur Valnet : appliquez-en 2 gouttes toutes les 5 minutes le premier quart d’heure, puis tous les quarts d’heure la première heure.

 Traiter les petits maux d'été

 

Coup, ecchymose.

2 à 3 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse sur la zone concernée et il n’y paraîtra plus. 

Si vous vous sentez choqué, prenez en plus 4 gouttes de fleurs de Bach « rescue ». 

Entorse.

Faites des cataplasmes composés d’argile verte et de 3 à 4 gouttes de mélange d’huiles essentielles « Circulation » de La Vie Claire, et votre articulation dégonflera. 

Mal des transports.

Buvez plusieurs tasses d’infusion de mélisse la veille de votre voyage.

L’huile essentielle de citron ou de gingembre, 2 heures avant le départ, est efficace aussi : posez une « lichette » (même pas une goutte) sur la langue, répétez avant le départ et durant le trajet si nécessaire.

Trouble digestif.

Le charbon végétal associé à de la myrtille (mélange disponible en poudre ou en gélule) est un excellent assainissant.

Vous pouvez aussi vous masser le ventre avec la préparation « Immunité » de La Vie Claire. Enfin, pensez aux probiotiques, Securyl de Yalacta, par exemple, qui rééquilibrent la flore intestinale.

Rhume, mal de gorge.

Utilisez un spray à la propolis, un anti-infectieux puissant.

Préparez aussi ce mélange : 3 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radiata, de saro, de pin sylvestre ou du mélange « Respiration » de La Vie Claire, avec un peu d’huile de jojoba ou de macadamia et utilisez-le soit en massage (sur la gorge et la nuque) soit en inhalation. Vous pouvez en mettre aussi 1 à 2 gouttes sur un mouchoir... à respirer régulièrement. 

Bien évidemment, si les troubles persistent, il est important de consulter un médecin.

Accroche: 
La nature met à notre disposition de nombreux remèdes efficaces et sans effets secondaires pour régler les « bobos de l’été ».
Visuel: 
Traiter les petits maux d'été
Catégorie: 
Bien-être
Type d'article: 
Petit conseil expert
Sur Titre: 
Eté
Soins et beauté: 

Prendre soin de ses cheveux en été

Les cheveux font partie intégrante de notre corps. Prendre soin de ses cheveux, c’est avant tout prendre soin de son corps et donc de son alimentation. Les cheveux pour être beaux ont, tout comme la peau, besoin de minéraux, de cystéine, de vitamines du groupe B.

Ces nutriments nous les trouvons dans les fruits et légumes, les fruits secs, l’oeuf, les algues, les fruits de mer, les légumineuses. La levure de bière est aussi un aliment complémentaire excellent pour nourrir les cheveux. Elle peut se prendre sous forme de paillettes à saupoudrer sur les aliments tels que les salades, le yaourt, les compotes, les légumes cuits ou sous forme de gélules revivifiables.

Bien s’hydrater

L’hydratation nécessaire à notre organisme l’est aussi pour nos cheveux : boire régulièrement (un verre toutes les heures) une eau peu minéralisée telles que la Montcalm, Rosée de la reine ou Celtic… Ne pas oublier les fameux oméga 6 et 3 présents dans les huiles vierges de colza, noix, chanvre, sésame, carthame… qui vont aussi les nourrir, les rendre souples et brillants.  Des compléments alimentaires spécifiques peuvent aussi apporter des nutriments non négligeables.

Prendre soin de ses cheveux, c’est aussi les respecter au quotidien ! C’est utiliser une brosse ou un peigne en bois ou en corne, c’est éviter de les laver avec une eau trop chaude ou trop calcaire, limiter l’usage du sèche-cheveux à haute température, de frotter vigoureusement vos cheveux humides avec une serviette et de les coiffer trop brutalement. Pour les rendre brillants, le rinçage peut se faire avec la préparation suivante : un bouchon de vinaigre de cidre pour un litre d’eau, vous pouvez aussi y ajouter 20 gouttes d’huile essentielle de romarin à cinéol (veiller à ne pas mettre ce liquide au contact des yeux).

Masser son cuir chevelu

Le massage du cuir chevelu est très utile pour bien irriguer et nourrir les cheveux : poser fermement vos doigts écartés sur votre tête, effectuer des rotations sur votre cuir chevelu en veillant à faire bouger la peau sur votre crâne une vingtaine de secondes puis changer d’emplacement, veiller à faire toute la surface de la tête. Vous pouvez ajouter au massage 5 gouttes d’huile essentielle de cèdre et laisser agir 1 heure avant le shampooing. Ce massage a plusieurs vertus : il active la circulation sanguine, nourrit vos cheveux, détend les tissus et améliore l’activité intellectuelle.

En été

Protéger vos cheveux du soleil en portant un chapeau ou un foulard, s’ils sont longs, les attacher. Avant la baignade, les enduire d’une noisette d’huile de jojoba, de karité ou d’argan. Après la baignade, les laver et les rincer systématiquement, les laisser sécher à l’ombre.

Quelques ingrédients utiles

 

Le beurre de Karité

Il est issu d’un arbre originaire d’Afrique centrale dont les fruits, sorte de noix vertes de 4 cm de long contiennent 50% de graisse végétale. Les composants de ce « beurre » protègent du dessèchement et des micro-organismes nuisibles, ils aident les tissus à mieux retenir l’eau et facilitent le processus de kératinisation. Le beurre de karité nourrit la fibre capillaire, redonne de la brillance, du gonflant et de la souplesse aux cheveux.

 

L’huile d’olive

Utilisée depuis très longtemps pour les soins de la peau et des cheveux, l’huile d’olive possède des propriétés très réparatrices et régénérantes. Elle convient particulièrement aux peaux sèches, mal irriguées. De plus, elle offre une excellente protection contre les radicaux libres et les rayons ultra violets.

 

L’huile de jojoba

Elle possède des propriétés dermatologiques exceptionnelles avec une grande analogie avec le sébum humain et a une action en profondeur qui régule l’équilibre liquidien et stabilise le film hydrolipidique. Elle est très utilisée dans les préparations des laboratoires cosmétiques et c’est une des rares huiles à ne pas rancir, même après plusieurs années.

 

 

 

Accroche: 
L’été les cheveux au contact répété de l’eau, du soleil, du vent, du sel peuvent s’abimer, s’assécher, devenir fourchus et transformer une superbe chevelure volumineuse en un assemblage de cheveux secs, incoiffables ou ternes. Avant d’arriver à de telles extrémités, quelques précautions utiles sont à prendre tant en interne qu’en externe.
Visuel: 
Catégorie: 
Soin & beauté
Type d'article: 
Petit conseil expert

Prendre soin de ses mains

Notre peau est le reflet de notre équilibre interne, pas de belle peau sans une bonne hygiène de vie et cela passe par :

 

LES SOINS : LES PLANTES, LE MIEL, L’HUILE POUR LA BEAUTÉ DES MAINS

 

La nature a mis à notre disposition un bon nombre d’éléments qui nourrissent et entretiennent notre peau.

L’huile d’argan, riche en oméga 6, 9, carotenoïdes, vitamine E. Appliquée sur les mains, elle stimule l’activité enzymatique, joue un rôle anti-oxydant et agit sur les gerçures et rides.

L’huile de ricin fortifie les ongles si vous les massez régulièrement avec.

Le beurre de karité assouplit et répare les peaux abimées.

Le miel est un réparateur exceptionnel grâce à la richesse de ses enzymes. C’est un produit vivant qui régénère la peau, cicatrise.

La crème au calendula est anti-inflammatoire, cicatrisante. Utilisée de tout temps, elle augmente la synthèse du collagène.

L’aloé vera, cette plante grasse contient dans ses grosses feuilles de la pulpe, riche en polysaccharides et en nutriments, elle restaure les peaux abimées, desséchées et adoucit les brûlures.

 

 

L’ALIMENTATION

 

Privilégier les aliments riches en antioxydants :

La vitamine E présente dans certaines huiles de première pression à froid, notamment l’huile de germe de blé.

La vitamine A contenue dans les carottes, abricots, myrtilles, les fruits et légumes de couleur, le jaune d’oeuf (non cuit), le foie de morue.

La vitamine C présente dans le cassis, le persil, les agrumes, les choux, l’argousier, l’acérola

Les oligo-éléments tels que le zinc, le sélénium. Les fruits à coque, les fruits secs, les céréales complètes

Le soufre présent dans les crucifères, l’ail, l’oignon, l’échalote, le navet, le poireau.

 

LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

 

Faire régulièrement des cures d’huile de bourrache, de silice (prêle, ortie, silicium organique), d’acide hyaluronique, de flavonoïdes (myrtilles, cassis, goji, canneberge…), pour nourrir et assouplir la peau, ils sont réputés pour leur action « antivieillissement ».

 

LE MASSAGE : MASSER SES MAINS, C’EST AUSSI STIMULER SON ORGANISME

 

En massant vos mains, vous agissez sur des zones réflexes et améliorez votre santé, voici quelques exemples de massages utiles.

 

3 RECETTES ADOUCISSANTES

En cas d'irritation, démangeaison ou engelures, à appliquer sur les mains et laisser agir 20 à 30 minutes avant de rincer.

1. Dans un récipient, mettre 1 cuillère à soupe d’eau froide et une d’huile d’olive. Bien battre avec une cuillère en bois puis ajouter une bonne cuillère à soupe d’argile en poudre. Malaxer longuement avec la cuillère en bois afin d’obtenir un mélange homogène.

2. Malaxer 100 g de miel et 50 g de purée d’amande, ajouter un jaune d’oeuf.

3. Mélanger une cuillère à soupe de jus de citron et une cuillère à soupe de miel.

Accroche: 
Prendre soin de ses mains c’est avant tout prendre soin de son corps.
Visuel: 
Catégorie: 
Soin & beauté
Type d'article: 
Petit conseil expert
Articles liés: 
Entretien: 

L'entretien écologique de notre maison

UN PRODUIT D’ENTRETIEN ECOLOGIQUE, KEZACO ?

 

Un produit d’entretien est une substance qui élimine grâce à des tensioactifs les graisses et autres salissures à la surface des matériaux. Les tensioactifs ont le rôle de lier l’eau à la graisse. Ils peuvent avoir une origine synthétique ou naturelle. Dans le cas d’un produit écologique, les tensioactifs utilisés sont naturels et les formulations sont dépourvues de colorant et de parfum de synthèse.

 

QUAND ECOLO RIME AVEC ECO !

 

Pour quelques euros à peine, vous pouvez entretenir votre intérieur avec du citron, du bicarbonate de soude ou encore du vinaigre blanc qui rendront votre maison rutilante. Ces indispensables dégraissent la vaisselle sans la rayer, font briller l’argenterie et éliminent calcaire et mauvaises odeurs ! Et chacun possède un atout «plus».

• Le jus de citron est parfait pour l’entretien du linge blanc qui retrouve tout son éclat. Mélangé à du vinaigre ou recouvert de sel, il n’a pas son pareil contre le calcaire.

• Le bicarbonate de soude ravive les couleurs de vos tapis et canapé. Utilisé sur un chiffon, il supprime le tartre des sanitaires et robinets.

• Le vinaigre blanc est un excellent détartrant et élimine les microbes. Il constitue ainsi une parfaite alternative à la javel.

Dorénavant, le ménage deviendra plus simple avec ces produits faciles et simples à utiliser.

 

LES BASIQUES DE VOTRE CUISINE EXISTENT AUSSI EN VERSION ECOLOGIQUE

 

Aujourd’hui, sac poubelle, papier cuisson ou film étirable ne sont plus synonymes de pollution. Des versions écologiques de ces produits existent. L’attirail de la cuisinière écolo est complété par des éponges et des brosses à légumes totalement naturelles ou à base de matières recyclées.

 

ZOOM SUR : LE NETTOYANT AUX HUILES ESSENTIELLES ECOCLAIR®

 

Le nettoyant Ecoclair® contient des huiles essentielles biologiques de menthe, romarin, thym, eucalyptus, pin et girofle, parfaites pour assainir l’air et chasser les microbes. Les huiles essentielles 100% pures laisseront à votre intérieur une odeur fraîche.

 

 

Accroche: 
Bien nettoyer sa maison pour qu’elle brille c’est bien, et tout en respectant notre environnement et l’air que l’on respire, c’est mieux ! Eclairage sur le ménage «vert».
Visuel: 
Catégorie: 
Entretien
Type d'article: 
A la loupe
Sur Titre: 
ça nous intéresse...

Une maison saine... Facile !

Une cuisine au-dessus de tout soupçon, pour mijoter

Vous y préparez les repas, vous y mangez souvent , vous vous y retrouvez aussi, pour jouer, discuter, superviser les devoirs de votre enfant… Pour toutes ces raisons, la cuisine doit être irréprochable sur le plan de la propreté.

Comment nettoyer ?

Vous pouvez imiter votre maman et utiliser tous ces « vieux trucs » néanmoins écolos, qui reviennent en flèche : le papier journal sur les vitres, le vinaigre blanc anti-calcaire et le savon noir pour les sols !

A votre disposition aussi les gels, savons, crèmes et autres produits miracle … après avoir vérifié qu’il s’agissait bien de produits écologiquement corrects, c’est-à-dire sans OGM, ni chlore ni azurants optiques, contrairement aux produits d’entretien conventionnels qui n’ont pas d’exigence particulière sur leurs composants.

Le  principe à retenir dans cette pièce de la maison c’est que les germes se nourrissent des salissures, d’où l’intérêt de nettoyer puis de désinfecter, pas les deux en même temps et avec deux produits différents de préférence. Gare à certains produits, prétentieux, qui se disent 2-en-1 !

Le mieux reste la savon noir, un multi-usages extrêmement efficace et entièrement biodégradable, qui dégraisse, assainit et fait briller la cuisine et, d’une façon générale toute la maison.

N’oubliez pas les endroits « stratégiques », car particulièrement sales, comme le plan de travail (surtout s’il est en contact avec de la viande crue), à nettoyer jusque dans les plus petites rainures ou l’évier. Il paraît que ce dernier est 100 000 fois plus contaminé que les sanitaires ! Un nettoyage quotidien s’impose donc pour le défendre de ses germes indésirables.

Et toujours avec un détergent labellisé Ecocert s’il vous plaît, qui contient des purifiants aux huiles essentielles, redoutables armes antibactériennes ! Quant à la poubelle, même si vous la désodorisez (toujours avec des produits aux huiles essentielles ou aux parfums naturels), n’oubliez pas de la nettoyer comme le reste de la cuisine, à chaque changement de sac de préférence. Ne laissez aucun résidu alimentaire y stagner car ils sont sources potentielles de pollution microbienne.

Autre point sensible de la cuisine : le réfrigérateur. Attention à sa température, qui ne doit jamais dépasser 4 degrés Celsius. Le givre est à combattre car il augmente considérablement votre consommation d’électricité.

Gare aussi à son nettoyage : récurez-le tous les 15 jours, avec un nettoyant multi-usages. Et lorsque vous revenez de vos courses, ôtez tous les emballages, afin d’y ranger des produits le plus « propres » possible.

Quels détergents Ecoclair® ?

  • Savon noir 1L - Note fraîche menthe et eucalyptus
  • Purifiant aux huiles essentielles 1L - Aux huiles essentielles de menthe, romarin, thym, eucalyptus, pin et girofle
  • Nettoyant multi-usage 500 ml - Note agrume
  • Nettoyant ménager pour le sol 1L - Note fraîche eucalyptus
  • Liquide vaisselle 500 ml - Note agrumes
  • Liquide vaisselle 1L - Note agrumes
  • Liquide vaisselle  5L - Note agrumes
  • Tablettes lave vaisselle - Note citronnée
  • Liquide de rinçage 500ml - Note citronnée

 

 

Le saviez-vous ?

88% des femmes effectuent un nettoyage d’appoint dans la cuisine en moyenne 15 fois par semaine (étude Javel). 

 

Une salle de bain rutilante, pour se laver

Autrefois, strictement réservée à la toilette, la salle de bain devient une pièce à vivre, dédiée au bien être et au plaisir. C’est aussi dans la chaleur et l’humidité de son ambiance que les microbes et les bactéries aiment se développer en priorité.

Comment nettoyer ? 

Toilettes suspendues, vasques modernes posées à même le plan de travail … les matériaux de  nos sanitaires, plus modernes, sont plus agréables à utiliser et plus faciles à nettoyer mais aussi … plus fragiles !

Vous devez donc utiliser un produit d’entretien qui respecte leur nature et votre santé. Là encore, vive le savon noir ! Il détache tout type de surfaces, du sol au plafond, en passant par les carrelages, le lino, les céramiques, les marbres, le béton, les peintures, les mosaïques, les vitres … Vous pouvez aussi nettoyer chaque jour vos sanitaires avec une crème à récurer spécial salle de bain.

Le produit Ecoclair® ne les rayera pas, lui ! N’employez pas les mêmes éponges pour le sol et la douche bien sûr et changez ces dernières régulièrement car elles peuvent vite se transformer en redoutables nids à microbes. Tout comme les serviettes de bain.

Laissez-les sécher complètement après chaque utilisation et changez-les au moins une fois par semaine. Direction le lave-linge SVP ! Côté toilettes, attention à la chasse d’eau ! Il paraît qu’au moment où une personne actionne ce dispositif, il se produit un effet aérosol qui pulvérise des germes dans la pièce. Beurk. Pour éviter toute contamination, fermez le couvercle des toilettes avant de tirer la chasse d‘eau. En attendant, désinfectez-les régulièrement avec des produits tels que les détergents, antibactériens et détartrants.

Vous trouvez que vos toilettes sentent mauvais ? Inutile d’envoyer un « pschitt » de désodorisant, à base de parfums issus de la pétrochimie, et utilisant un gaz sous pression tel que du propane, du butane… potentiellement dangereux. Les produits Ecoclair® labellisés Ecocert  contiennent des parfums d’origine naturelle,  aux senteurs fraîches et fruitées agréables pour le nez et inoffensives pour l’air ! 

Quels détergents Ecoclair® ?

  • Purifiant aux huiles essentielles 1L - Aux huiles essentielles de menthe, romarin, thym, eucalyptus, pin et girofle
  • Crème à récurer 500 ml - Note agrumes
  • Gel WC 750 ml - Note fraîche et mentholée
  • Lessive liquide textiles délicats 500 ml - Note fraîche et fleurie
  • Lessive liquide 1,5 L - Note fraîche et fleurie
  • Poudre de linge 2,5 kg - Note fraîche aux huiles essentielles
  • Poudre de linge en recharge 2,5 kg - Note fraîche aux huiles essentielles
  • Assouplissant - Note fraîche et fleurie

 

Une  chambre impeccable, pour aller dormir tranquille

Couette oblige, on ne fait plus son lit au carré. Ouf. De plus, si jusque dans les années 70, la moquette prédominait sur le sol  des chambres, aujourd’hui, on plébiscite des matériaux plus respectueux de l’environnement et de notre santé.

Comment nettoyer ? 

Le mieux est d’aérer sa chambre  tous les jours, une quinzaine de minutes, quelle que soit la température extérieure. Et de faire comme votre mère et votre grand-mère : secouer les draps, la couette et les oreillers par la fenêtre.  Vous pouvez aussi laisser votre lit s’aérer. Des chercheurs britanniques  ont découvert qu’il suffisait que le lit reste ouvert toute la journée dans une pièce bien aérée et peu humide pour que les acariens meurent par déshydratation. Autre habitude à adopter : changer de draps tous les quinze jours et les laver avec une lessive aux bonnes senteurs fleuries ou fraîches, voire aux huiles essentielles, comme la poudre de linge Ecoclair® !

Enfin, n’oubliez pas de passer l’aspirateur sur et sous le matelas, pour le débarrasser notamment de la poussière.

Dans la chambre de votre enfant, pensez aux peluches, un nid à bébêtes ventrues et poilues, elles aussi. Ouste dans la machine à laver !

Vous avez une moquette au sol ? Comme les tissus muraux, elle retient la poussière, l’ennemi numéro 1 des allergiques et des asthmatiques.  Le mieux serait de la remplacer par un revêtement naturel tel qu’un parquet en bois, plus écologique ou un linoléum, 100% recyclable et qui se nettoie à grandes eaux ou presque. Sinon, passez l’aspirateur le plus souvent possible et shampooinez votre moquette au moins une à deux fois par an.

Sans oublier de l’assainir avec le purifiant Ecoclair®, une grosse claque aux petites odeurs et aussi une action thérapeutique préventive contre certains virus !

Quels détergents ?

Purifiant aux huiles essentielles 1L - Aux huiles essentielles de menthe, romarin, thym, eucalyptus, pin et girofle

Nettoyant multi-usage 500 ml - Note citronnée

Nettoyant pour vitre 500 ml - Note fraîche aux huiles essentielles

 

Le saviez-vous ?

Le poids de vos draps et oreillers est composé de 10% d’acariens vivants ou morts et de leurs déjections. Votre oreiller pèse un kilo ? Il contient donc peut être 100 g d’acariens !

 

Au fait, c’est quoi un produit d’entretien écolo, comme ceux de la gamme Ecoclair®, labellisés Ecocert?

Un détergent est une substance nettoyante qui permet d'éliminer les graisses et autres salissures à la surface de matériaux.

Lorsqu’il est labellisé Ecocert, Il est composé de matières premières et tensio-actifs d’origine naturelle et issus de ressources renouvelables et biodégradables, sans impuretés toxiques ni intolérance cutanée (contre des tensio-actifs synthétiques ou d’origine pétrolière, qui provoquent irritation et mauvaise biodégradabilité dans un produit d’entretien conventionnel). Les tensio-actifs sont les composants qui permettent l’action nettoyante des produits d’entretien. Les produits Ecocert sont issus de fabrication sur des sites valorisant la gestion des déchets et la maîtrise de l’énergie, avec des procédés respectueux de l’environnement.

 

Ecoclair, le choix de La Vie Claire

Avec ses quinze références nouvellement reformulées pour le linge, la maison et la vaisselle dans la gamme baptisée Ecoclair®, La Vie Claire s’engage à vous offrir des produits qui allient sécurité et respect de l’environnement. La preuve par dix engagements pour l'environnement :

  • des composants d’origine végétale et/ou minérale
  • des compositions sans base pétrochimique, sans colorant, sans chlore ni amoniaque
  • des parfums d’origines naturelles
  • des méthodes de production respectueuses de l’environnement
  • des agents de surface sélectyionnés pour une biodégradabilité optimale
  • des formules non testées sur les animaux
  • des emballages recyclables
  • une traçabilité maîtrisée pour votre sécurité
  • une fabrication française sur un site respectueux de l’environnement

 

ECOCERT,  le plus exigeant des organismes certificateurs

Deux principales raisons doivent vous pousser à sélectionner ce label plutôt qu’un autre :

  • Les collaborateurs de cet institut contrôlent les lieux de culture, de production, de transformation et de distribution tout en veillant à la conformité de celles-ci avec le cahier des charges au travers de l’observation des pratiques, de la vérification des documents comptables ou techniques et d’analyses si besoin.
  • La sécurité sanitaire est l’une de leurs priorités (recherche de pesticides, de traces d’antibiotiques, de dioxines ou autres polluants). Les contrôles, pratiqués à tous les stades de fabrication des denrées alimentaires, sont inopinés et ont lieu au moins 2 fois par an, obligatoirement.

Bon à savoir :

En plus de ces vérifications, La Vie Claire est le premier réseau français à avoir mis en place un contrôle de ses magasins selon un cahier des charges privé qui vient compléter celui de la règlementation.

 

Les alliés des détergents écologiques

Le vinaigre blanc

Excellent détartrant, il élimine les traces de calcaire dans les éviers, baignoires, WC ou encore casseroles (chauffer le vinaigre blanc pour plus d'efficacité). Vous pouvez aussi en ajouter un petit verre dans la machine à laver à chaque lessive, pour combattre le tartre. Mélangé à de l’eau, il nettoie les sols ou les vitres. Avec du sel, il fait briller les cuivres. Le vinaigre blanc dégraisse une vaisselle peu sale ou nettoie le réfrigérateur,... 

Le bicarbonate de soude

Il nettoie baignoire, évier, sols carrelés,...sans les rayer, élimine les tâches de graisse, nettoie les grilles de barbecue et fait briller les objets en cuivre et argent. Il retire aussi les traces de moisissure de votre douche. Déposé dans une coupelle, il est également efficace pour désodoriser le réfrigérateur.  Enfin, utilisé sur un chiffon, il supprime le tartre des sanitaires et robinets.

Le jus de citron

Avec du vinaigre ou recouvert de sel, il n’a pas son pareil contre le calcaire. C'est un bon détachant pour la terre cuite et les céramiques. Mélangé à de l’eau, il ravive meubles en rotin et carrelages. Imbibé sur un chiffon avec de l'huile d’olive, il entretient le bois (parquets, meubles).

Le blanc de Meudon

Cette fine craie blanche nettoie à merveille les carrelages. Mélangée à de l'eau, elle entretient l'inox, le cuivre et l'argenterie. Elle blanchit également les vitres et miroirs.

Les huiles essentielles

Quelques gouttes et elles apportent une odeur naturelle pour parfumer mais aussi désinfecter toute surface dans la maison, y compris le linge !

 

Et qui s’y colle ?

C’est Bibi ! Le temps consacré au ménage a augmenté dans les quinze dernières années,  passant de 1h10 à 1h20 par jour  (Insee). Pour autant, les hommes y participent à 14% à peine !  Mais méfiance mesdames, selon une étude norvégienne, une répartition équitable des tâches ménagères augmenterait les risques de divorce de 50% !  A vous de choisir…

Accroche: 
Dépoussiérer, aspirer, brosser, désinfecter, repasser … Pour avoir une maison impeccable, il faut récurer dans tous les coins, afin d’éviter la prolifération des germes, bactéries, parasites, acariens et autres microbes. Mais pas avec n’importe quels produits !
Visuel: 
Assainir sa maison
Catégorie: 
Entretien
Type d'article: 
Dossier
Sur Titre: 
Entretien de la maison

Les produits d’entretien verts... en clair !

Des détergents “lambda” nocifs

Cela pourrait être un inventaire à la Prévert ... mais d’un genre qui fait froid dans le dos. Lorsque vous utilisez une lessive quelconque, imaginez qu’elle contient 15% de tensio-actifs, les fameux agents nettoyants, là, d’origine synthétique, et 85% de désinfectants, azurants (qui donnent au linge un reflet bleu qui le rend plus blanc), épaississants, conservateurs, colorants et autres parfums de synthèse. On sait que ces derniers peuvent causer des allergies. A cela, ajoutez qu’un grand nombre de ces produits, notamment ceux destinés au lavage des sols, dégagent du formaldéhyde et des COV (Composés organiques volatils), de puissants polluants irritants, allergisants, et surtout cancérigènes. Enfin, certaines lessives et produits pour la vaisselle contiennent du phosphate et de l’EDTA , deux agents anticalcaires, responsables des marées vertes.

 

Découvrez la gamme Ecoclair !

 

Ouf, il y a Ecocert !

C’est le label écologique le plus exigeant. Comparé à l’Ecolabel, par exemple, qui garantit un moindre impact sur l’environnement (c’est déjà ça !), Ecocert va encore plus loin et s’engage à ne proposer que des détergents avec des matières premières issues de l’Agriculture Biologique, sans OGM, ni origine pétrochimique, ni issues d’espèces menacées, sans chlore, phosphate, ammoniaque ou azurant optique. Au contraire, ils comportent des enzymes issues de bactéries non génétiquement modifiées et des tensio-actifs d’origine végétale et renouvelable, avec des huiles essentielles 100% pures et naturelles. Toutes ces matières premières sont biodégradables, et leurs emballages recyclables. Des valeurs qui se retrouvent dans la gamme exclusive Ecoclair®, qui vous permettra de récurer votre maison de fond en comble, sans risque pour votre santé et celle de la planète.

Astuces vertes !

  • Dosez : vaporisez sur un tissu et non sur la surface à nettoyer.
  • Limitez : un produit multi-usages est plus économique et, en plus, il vous simplifie la tâche.
  • Nettoyez : la javel ne lave pas. Un nettoyage avec un produit nettoyant classique suffit à limiter la prolifération bactérienne.
  • Boycottez : n’utilisez pas de lingettes, elles polluent avec leurs déchets non recyclables.
Accroche: 
Lesquels choisir ? Le point sur les produits d’entretien ménagers écologiques, comme la gamme Ecoclair® de La Vie Claire.
Visuel: 
Produits d'entretien verts !
Catégorie: 
Entretien
Type d'article: 
A la loupe
Sur Titre: 
Entretien de la maison
Environnement: 

LE VRAI/FAUX DE LA BIO

L’agriculture biologique est plus Ecologique que l’agriculture conventionnelle

VRAI

Les produits chimiques sont bannis de l’agriculture bio. Les engrais bio sont notamment composés de fumier et de compost… mais d’aucun fertilisant synthétique. La bio n’utilise pas d’engrais chimiques ni de pesticides, donc les sols sont moins pollués. Pour autant, n’oublions pas de consommer local afin d’éviter les émissions de CO2 liées au transport de produits bio venus d’ailleurs, de contrées lointaines.

 

La bio, c’est plus cher

VRAI et FAUX

Si on compare deux produits, l’un bio, l’autre pas, on constate souvent une différence de prix de l’ordre de 30% maximum ! Cette différence de prix s’explique de plusieurs manières, notamment du fait qu’aujourd’hui l’agriculture
biologique a des rendements inférieurs à ceux de l’agriculture conventionnelle, d’où des prix un peu plus élevés. Mais manger bio c’est privilégier le vrac, miser sur les fruits et légumes de saison, manger moins de viande, plus de
céréales et moins de produits transformés. Donc, au final, moins dépenser.

 

Manger bio, n’est pas plus nutritif

FAUX

Les dernières études sur le sujet tendent effectivement à prouver que les aliments bio contiennent plus de micro-nutriments que les aliments conventionnels. Les fruits et légumes sont plus riches en vitamines, anti-oxydants et minéraux.

 

Le vin biologique existe aussi

VRAI

La nouvelle réglementation sur la vinification biologique, en vigueur depuis le 1er août 2012, a permis aux viticulteurs d’inscrire « vin biologique » sur leurs étiquettes, alors que jusqu’ici seule la mention « vin de raisins issus
de l’agriculture biologique » était autorisée. Un pas de plus qui clarifie le marché et permet aux viticulteurs de valoriser les spécificités de leur mode de vinification.

 

Le saviez-vous ?

Les produits bio les plus consommés en France sont :

64% les oeufs

77% les fruits et légumes
70% les produits laitiers

 

 

 

 

Source : CSA/Agence bio

Accroche: 
Loin d’être une mode, manger bio s’impose de plus en plus comme une tendance de fond : on veut être rassuré sur le contenu de nos assiettes.
Visuel: 
La Bio
Catégorie: 
Environnement
Type d'article: 
A la loupe
Articles liés: 

Une journée avec Marie, à Maurepas (78)

8:00 : arrivée à la boutique

Marie, la responsable du magasin depuis 5 ans, arrive pimpante et souriante. En binôme avec l’un de ses trois collaborateurs, elle s’attèle à la mise en place du matin. Les produits frais, le pain et les fruits et légumes doivent impérativement être en rayon avant l’ouverture à 10h. Souvent, pendant qu’un équipier s’occupe des produits frais, elle aime filer vers le rayon des fruits et légumes dont elle va recomposer les étals, afin que les carottes, pomme de terre
et autres laitues soient présentées sous leur plus beau profil. « Nous recherchons toujours la qualité et la variété de nos fruits et légumes : pas question de déroger à cette règle. Les clients doivent trouver de quoi satisfaire leurs yeux et leur appétit », explique-t-elle. Puis elle repart vers le four à pain pour sortir la fournée qui embaume le magasin. « Nous avons la chance de pouvoir proposer du pain chaud et frais tous les jours ». Elle fait un rapide tour de la boutique – 400 m2 tout de même à parcourir – pour s’assurer que tout est présentable avant l’arrivée de ses clients. « Le rythme du matin est soutenu, il faut être bien organisé. Mon équipe est dynamique et polyvalente. Tout le monde sait tout faire et le cas échéant, je peux compter sur les muscles de Sam et quand j’oublie quelque chose, lui y pense ! ».

 

La Vie Claire Maurepas

 

10:00 : les premiers clients entrent

A peine a-t-elle eu le temps de commencer à ranger le rayon épicerie et de passer les commandes à la Centrale, qu’un couple franchit le seuil de la porte : « bonjour Marie, vous allez bien ? » L’intéressée sourit : « nos clients sont
pour la plupart des habitués. Nous avons une relation sympathique et proche. C’est agréable pour eux comme pour nous. »
A midi, le magasin est plein à craquer. Certains n’achètent que quelques produits, d’autres remplissent leur chariot, quand quelques jeunes se ruent sur les salades au rayon frais. Marie est toujours présente pour renseigner un client sur la composition d’un produit, conseiller sur l’achat d’un autre… « Ici, explique-t-elle, je me sens bien. Je suis totalement en phase avec la philosophie de La Vie Claire ; je sais tout le travail accompli en amont pour nous fabriquer et trouver des produits de qualité irréprochable. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si je suis ici aujourd’hui. Issue d’une famille de tradition commerçante, j’ai fait le choix de cette reconversion professionnelle, un retour aux sources et aux valeurs qui me tiennent à coeur, moi qui consomme bio depuis plus de quinze ans».

16:00... et ca repart !

Après un petit « creux de la vague » dans l’après-midi, qui a permis à Marie de se mettre aux tâches administratives et d’effectuer ses réapprovisionnements pour le lendemain, les clients affluent à nouveau. « Bientôt, ce sera l’heure du rush, les sorties de bureau et les gens qui n’ont rien à manger pour ce soir », expliquet-elle. Et la voilà repartie vers une dame qui l’interroge sur le bien-fondé de consommer des compléments alimentaires. Marie lui explique
patiemment en quoi les probiotiques peuvent l’aider à garder une bonne santé. « Nous suivons des formations régulières, de façon à pouvoir répondre aux demandes précises de nos clients, et pas seulement en alimentation. De plus, dans mon équipe, il y a Julie, une naturopathe. J’ai beaucoup appris à son contact. »

20:00 on plie bagage

Le rideau tombe sur la nuit, noire. Il est temps pour l’équipe qui ferme de regagner leurs pénates : « bien sûr, on est fatigué après une telle journée de travail, mais, dans l’ensemble, on passe de bons moments, entre nous et avec nos clients. Parfois, on reçoit des clients un peu « grincheux » mais mon but alors, est qu’ils ressortent de ma boutique avec le sourire et les produits qu’ils venaient chercher ! L’une de mes collaboratrices, Ilham, est un vrai rayon de soleil : son rire franc et joyeux distille de la bonne humeur dans tout le magasin. C’est aussi ce que nos clients viennent chercher chez nous, en plus des bons produits ! ».

Accroche: 
Pénétrer dans les coulisses d’un magasin La Vie Claire et découvrir de l’intérieur comment ça se passe… vous en rêviez ? Suivez-nous !
Visuel: 
La Vie Claire Maurepas
Catégorie: 
Environnement
Type d'article: 
Tour de France

100% engagés avec nos producteurs

Au delà de son rôle de distributeur, La Vie Claire organise et structure des filières agricoles biologiques éthiques, solidaires et pérennes. Et ce, depuis plus de 60 ans puisque la marque La Vie Claire est née en 1948. Le réseau soutient une agriculture biologique locale de qualité en maintenant des relations de proximité et de confiance avec les producteurs locaux.

La Vie Claire les aide à diversifier leur production, tout en s’engageant sur des réservations à l’année pour leur assurer l’écoulement de leurs récoltes tout en fixant des prix justes. La Vie Claire tisse des liens solides et durables avec ses fournisseurs et ses clients, allant jusqu’à accompagner les producteurs dans leur conversion bio.  En cherchant en permanence à maîtriser les meilleures filières, La Vie Claire s’attache à satisfaire les consommateurs, afin de leur offrir des produits sûrs, aux spécifications souvent plus exigeantes que le cahier des charges européen.

Sa « philosophie » - ensemble pour concevoir, développer et distribuer des produits de qualité et bâtir des projets équitables - est partagée par tous.

Dans la famille Riz, on demande Philippe GRIOTTO

Nous sommes collecteur, transformateur et conditionneur de riz bio de Camargue, dans la région d’Arles, principal lieu de production du riz français, avec son terroir et son climat unique ; ce qui est tout à fait exceptionnel dans notre métier !

On pourrait aussi produire d’autres céréales par exemple, mais non, nous travaillons le seul riz bio de Camargue.

 

La Vie Claire,

partenaire exigeant et responsable

 

Autant dire que nous n’avons aucun risque de contamination croisée dans nos usines.

Une garantie pour nos clients comme La Vie Claire, partenaire exigeant et responsable.

Ils savent que chez nous, le riz est une affaire de spécialistes, que notre produit est contrôlé à toutes les étapes de sa fabrication, depuis le grain que nous collectons jusqu’au paquet final que nous livrons. Il est certifié Ecocert.

Nous travaillons avec une dizaine d’agriculteurs, dont la plupart sont en contrat Bio Solidaire.

Ce contrat permet de mettre en place les meilleurs approvisionnements, de participer activement aux investissements aux côtés des producteurs, d'assurer par contrats des volumes et des prix d'achats "justes", de s'engager dans la durée, de garantir un contrôle total de la qualité et de la traçabilité. C’est moi qui assure le suivi avec ces agriculteurs ; je les connais tous, le riz de Camargue n’a aucun secret pour moi ! Notre riz bénéficie d’une IGP (Indication Géographique Protégée) qui garantit une unité de provenance et une sélection qualitative suivant des critères spécifiques et renforcés. Un signe de qualité européen officiel. Un gage supplémentaire de qualité pour La Vie Claire et au final, pour le consommateur et amateur d’un riz unique.

 

Dans la famille Charcuterie, on demande Jérôme LeBrun

Implantée au cœur du bocage vendéen, Bioporc, créée il y a plus de 20 ans par un agriculteur et un charcutier, est engagée dans le bio depuis sa naissance. Au passage, soulignons que les deux partenaires débutèrent leur collaboration en rédigeant la charte Ecocert, pionnière en matière de porc bio en Europe !

Aujourd’hui, nous achetons des porcs aux éleveurs et nous les transformons de la tête à la queue. Comme dit l’adage «tout est bon dans le cochon» !

Notre filière de production compte une vingtaine d’éleveurs situés en Pays de Loire et Poitou Charente. L’intégralité de la production travaillée sur notre site de la Châtaigneraie est 100% bio, pour prévenir tout risque de croisement alimentaire.

100% bio cela signifie que nos porcs  sont nourris avec une alimentation garantie sans pesticides, sans engrais chimiques, ni OGM, et dans le respect du bien-être animal.

 

Toutes nos fabrications

sont artisanales

 

Elevé en pleine nature, en quasi liberté, durant 6 mois (contre 130 jours en conventionnel !), leur viande est indéniablement plus goûteuse. Dans notre usine de 2 500 m2, une cinquantaine de personnes y travaillent, que des professionnels de la charcuterie qui respectent l’esprit original de la maison. Toutes nos fabrications sont donc artisanales : jambon, lardons, pâtés, rillettes, saucisson, saucisse fumée, viande crue (rôti de porc, chipolatas, côtes de porc ...)

Avec La Vie Claire, c’est un vrai partenariat soudé en 1996 et qui repose sur le même état d’esprit « filière ».Ils savent que nous sommes pointilleux sur la qualité. Par exemple, nous travaillons à diminuer le taux de sel dans nos charcuteries ! Nous avons également diminué de 10% le poids de nos emballages.

Nos produits sont 100% origine France, nous l’indiquons sur nos paquets car les clients y sont de plus en plus sensibles.

Tout comme La Vie Claire, nous sommes adhérents au projet Bioentreprisedurable® et nous engageons ainsi à respecter la règlementation générale en vigueur qui s’impose à toutes les entreprises en matière de respect des droits sociaux des travailleurs, ainsi qu’au respect des normes environnementales générales.

De plus, nous soutenons les éleveurs qui veulent se mettre au bio et nous nous engageons à convertir deux hectares de conventionnel en bio pour chaque mise en place d’une truie en élevage. Nos éleveurs ne sont pas «étranglés» puisque nous pratiquons l’économie solidaire avec fixation d’un prix juste, qui prend en compte le coût de revient. L’engagement bio est une règle fondamentale de développement que je souhaite encore intensifier en m’appuyant sur des approvisionnements locaux, et avec un défi : passer de la transformation de 100 porcs bio par semaine il y a trois ans à 250 porcs d’ici 2013.

 

Dans la famille Chèvre, on demande Monsieur Bernard

Après une expérience dans un grand groupe distributeur, j’ai acheté une petite entreprise dans le sud de la Bourgogne, devenue Laiterie Bernard, en 1988.  Notre spécialité : les produits à base de lait de vache et de chèvre.

Mais c’est en 1997 que je suis tombée dans le bio. Il était difficile de trouver des matières premières issues de l’agriculture biologique, encore plus compliqué de dénicher des gens sérieux avec qui travailler, le marché me semblait une niche....

Les recettes ? Je les ai concoctées dans ma cuisine et je continue à le faire. Le secret de la qualité. ! Mon partenariat dure depuis 1998 avec la Vie Claire et je peux sans aucun doute, affirmer que c’est l’agriculture biologique qui m’a permis de tenir. 

 

Une certaine idée de

la solidarité

 

Aujourd’hui, je fournis des fromages de chèvre bio à LVC. Nos producteurs de lait de chèvre bio sont implantés en Seine et Loire et en Bourgogne et nous avons tissé avec eux un partenariat efficace et solidaire.

Car c’est cela aussi la bio, une autre approche des relations humaines, une certaine idée de la solidarité aussi. Une anecdote témoigne de la différence entre le monde de la bio et celui de la grande distribution. J’avais rendez-vous avec un chef de produit LVC mais j’allais malheureusement être en retard suite à une panne automobile. J’ai appelé la société pour les prévenir. A l’autre bout du fil, on m’a rassuré : «prenez votre temps ; nous vous attendons». Je m’en souviens parce que quelques années auparavant, il m’était arrivé la même mésaventure, avec un grand distributeur. Sa réponse était toute autre et signifiait en substance : « après l’heure ce n’est plus l’heure !»

Je crois que j’ai bien fait de choisir mon camp.  

Le saviez-vous ?

Le lait de chèvre contient moins de cholestérol que le lait de vache ; il est donc plus digeste. Il est également plus riche en acides gras essentiels, en calcium (+ 8%), en potassium, en sélénium et en vitamine A

 

Dans la famille soja, on demande Jean-Marc Levêque

Mon rôle consiste à développer la partie bio et à piloter la démarche Développement Durable de mon entreprise;

Ce que j'accomplis de manière structurée depuis 5/6 ans. Auparavant, on le faisait mais davantage à l'intuition.

Notre entreprise est 100% familiale, puisqu’aujourd’hui c’est la troisième génération qui est aux commandes.

J’y vois beaucoup d’avantages, notamment dans la communication et dans la gestion humaine. Notre sensibilité à l’environnement, à l’agriculture biologique ne date pas d’hier mais de 30 ans.

Notre réflexion est partie de réflexions menées avec des agriculteurs qui refusaient les modes de production classiques au profit de solutions plus naturelles. Les consommateurs eux aussi se mettaient en quête d’une alimentation plus saine pour eux et moins dangereuse pour l’environnement.

Nous faisons le trait d’union entre eux. Je connais bien le sujet car j’ai participé à l’élaboration de la réglementation bio française et européenne. J’ai même occupé le siège de Directeur avant de devenir un des vice-président du Synabio pendant quelques années (Syndicat National des transformateurs de produits bio).

 

Nous contribuons au développement

de filières bio

 

Nous travaillons pour La Vie Claire depuis 1985. A l’époque, nous leur fournissions des yaourts, des faisselles, des petits suisses.

Nous étions le premier fabricant de produits laitiers pour LVC. Aujourd’hui, en partenariat avec cette entreprise, nous lançons une nouvelle gamme de produits à base de jus de soja. Cinq nouveaux desserts (chocolat et vanille) et boissons (nature, calcium, chocolat et vanille), certifiés Ecocert.

La demande des consommateurs est très importante sur cette gamme ; c’est pourquoi nous n’avons pas hésité à développer une filière soja non OGM, soutenue par nos clients comme La Vie Claire.

De même, nous contribuons au développement de filières bio, chèvre et brebis. Nous n’hésitons pas à proposer une aide technique et règlementaire aux producteurs et même à soutenir financièrement les jeunes éleveurs qui souhaitent se convertir au bio. Notre démarche de développement durable prend en compte les préoccupations environnementale, économique et sociale : c’est « La Green Attitude ».  Pas un vain mot.

 

Dans la famille des pruneaux, on demande Franck Brisson

Notre société est basée à Pineuilh, en Gironde, terre d’élection pour la culture du pruneau qui nécessite beaucoup de soleil et un terrain argilo-calcaire.

Rappelons que la France est le deuxième pays producteur européen.

Les pruneaux Brisson sont le leader européen en pruneaux biologiques.

Depuis le début des années 80, nous fournissons les étals des magasins La Vie Claire, en pruneaux d’Agen, avec ou sans noyau, en vrac ou en sachets, de la purée de pruneaux, du concentré de jus de pruneaux et du jus de pruneaux en bouteille.

Nous sommes les spécialistes des pruneaux sous toutes leurs formes. Nous récoltons ces fruits dans nos propres vergers.

En effet, nous sommes la seule industrie du secteur à disposer d'un verger intégré de pruniers de 1000 ha, le plus important d'Europe.

 

La qualité est notre seule

ligne de conduite

 

Des parcelles sont spécifiquement dédiées à La Vie Claire. De A à Z, de la récolte à la livraison des produits en magasins, en passant par le séchage, le calibrage et le conditionnement, nous contrôlons toute la chaîne de fabrication des pruneaux d’Agen, ces bons fruits énergétiques et riches en fibres, minéraux et vitamines. Une garantie de qualité pour nos clients.

Aujourd’hui, outre la qualification bio, nos pruneaux sont également dotés de l’IGP (Indication géographique Protégée).

Décernée au niveau européen cette distinction garantit que les pruneaux d'Agen sont exclusivement obtenus à partir des vergers de prune d'Ente plantés dans la zone délimitée de production et qu'il sont séchés, conditionnés et transformés par les entreprises implantées obligatoirement dans ce même territoire reconnu.

Des contrôles permanents garantissent un niveau de qualité unique en Europe et dans le Monde. Ce que nous apprécions le plus avec La Vie Claire, c’est la richesse et la stabilité de nos relations commerciales, très constructives.

De ces échanges fructueux, peuvent naitre de nouveaux produits ou des évolutions apportées à certaines références, comme l’amélioration de l’acidité de nos jus de pruneaux suite aux retours de La Vie Claire. La qualité est notre seule ligne de conduite ; le même état d’esprit que La Vie Claire. 

 

Dans la famille des lentilles vertes du Puy, on demande Philippe Ducreux  

Ce dernier est à la tête d'un groupe coopératif fondé par et pour les agriculteurs de la Loire et de la Haute Loire. Au total, nous représentons plus de 5 000 agriculteurs.

Ces derniers sont pour nous à la fois actionnaires, clients et aussi fournisseurs puisque nous achetons les céréales et lentilles qu’ils produisent.

La coopération est un mode de fonctionnement particulier, qui présente l’avantage de maitriser la production et la traçabilité de nos lentilles vertes du Puy AOP (Appellation d’Origine Protégée) par exemple, du champ à l’assiette, en passant par le conditionnement en étui de 500g pour La Vie Claire.

Nous remplissons trois missions principales : participer au développement de filières agricoles et agro-alimentaires qui valorisent les productions du territoire, approvisionner les agriculteurs au meilleur rapport qualité/prix/service et accompagner au quotidien les professionnels dans leur métier.

Notre unité de triage et conditionnement de Lentilles Vertes du Puy est certifiée IFS/BRC, selon les normes alimentaires les plus exigeantes.

Lorsqu’on nous demande «que faites-vous pour le Développement Durable ?».

 

On capitalise sur

plus de 30 ans d'expérience

Ma réponse : Rien de plus puisqu’on fait déjà tout. En premier lieu, on ne délocalise pas puisque nos clients sont nos fournisseurs ! La vitalité du milieu rural est bien en place grâce à nous. Si ce n’est pas du Développement Durable ... On n’est pas 100% bio ?

Certes, mais on répond aux contraintes de l’agriculture biologique et même plus dans l’esprit, puisqu’on a bâti une filière complète en nous appuyant sur des professionnels qui ont l’expérience de la bio, comme l’entreprise Cizeron Bio ou encore la société Dupuy Couturier, la minoterie biologique la plus importante de France, qui capitalise plus de 30 ans d’expérience.

Avec notre principe de coopérative, la boucle est bouclée : nous fabriquons des produits qui sont achetés par les éleveurs bio, qui les utilisent pour nourrir leurs bêtes. Et on va encore plus loin, puisque nous disposons de points de vente pour proposer nos produits finis. Comme ces deux magasins La Vie Claire que nous avons ouvert en 2005 ! Bref, la bio chez Eurea, c’est un peu comme Monsieur Jourdain ... nous la pratiquons sans le faire-savoir !

Nous sommes aidés en cela aussi par des partenaires comme LVC à qui nous fournissons nos lentille vertes du Puy AOP depuis 2010.

 

Le saviez-vous ?

Grâce à un microclimat spécifique et aux particularités du sol, la lentille verte du Puy AOP a une peau plus fine et une amande moins farineuse, la cuisson est donc plus rapide. De plus, elle ne nécessite aucun prétrempage

 

Dans la famille des purées de fruits, on demande Benoît Van Ossel

Créée en 1943 avec à peine 2 hectares de vergers contre 5 aujourd’hui, Les Coteaux Nantais s’opposent, dès les années 70, aux pratiques de l’agriculture conventionnelle et s’orientent vers un mode de culture sans engrais ni produits chimiques.

La société devient alors producteur et transformateur de fruits bio de grande qualité. En 1998, nous passons en biodynamie, pour améliorer la conservation des fruits. Cette agriculture durable et respectueuse de l’environnement, permet de stimuler la vie dans le sol et de donner de l’énergie aux plantes en développant la biodiversité dans tout l’écosystème.

C’est une démarche qui prend en compte les relations existantes entre tous les éléments naturels : la terre, le sol, les animaux, les plantes, les minéraux, le soleil, la lune, les planètes et les étoiles …

En biodynamie, comme en agriculture biologique, on n’utilise pas de produits chimiques, on travaille modérément les sols, on pratique le désherbage et la rotation des cultures pour laisser la terre se reposer ... mais si les méthodes de la première s’appliquent à respecter la terre, celles de la seconde s’attachent à la soigner.

Ainsi, sur un verger, on favorise la diversité pour rendre les variétés moins sensibles aux maladies et aux parasites.

De même dans tous les vergers, une bande enherbée est installée au milieu du rang avec différentes espèces végétales. Le trèfle, par exemple, capte l’azote de l’air et vient le restituer au sol qui se trouve alors enrichi. Des haies brise-vent, composées de différentes variétés d’arbres, protègent naturellement les parcelles.

Grâce à la présence des vers de terre, cloportes, acariens, fourmis…le système racinaire des arbres se développe en profondeur, ce qui rend ces derniers plus résistants. Dans nos vergers, nous avons installé des ruches, permettant aux abeilles de faire leur travail pollinisateur, que j’adore observer, allongé dans l’herbe, au printemps !

Aujourd’hui, nous sommes le seul producteur européen à produire 39 variétés de pommes et 8 variétés de poires en biodynamie, nous permettant d’obtenir des goûts et des saveurs incomparables.

Depuis 1984, nous travaillons avec La Vie Claire pour qui nous fabriquons des compotes de fruits de saison et des purées de fruits sans sucres ajoutés.

Il s’agit exclusivement de pommes, poires, kiwis, pêches de vigne et fraises issus de nos propres vergers de la Loire (94 hectares), et des fruits de producteur français d’une qualité organoleptique supérieure.

La Vie Claire se bat pour rechercher en permanence des produits de qualité, exclusifs.

J’apprécie particulièrement leur militantisme pour une distribution structurée et qualitative du bio.

Aux Côteaux Nantais, nous développons de nouvelles variétés avec les pépiniéristes. Réponse dans quelques années !

En attendant, pour la rentrée, nous lançons une production de fruits rouges avec 7 variétés de fraises.

Nos équipes pourront les goûter aussi car chez nous, chaque semaine, les salariés reçoivent un panier de fruits et légumes bio. Une façon de les remercier car ils contribuent grandement à la réussite de l’exploitation !

 

Le saviez-vous ?

Le label Demeter est l’emblème de la bio-dynamie. Pour être obtenu, il est nécessaire de respecter le cahier des charges de l’agriculture biologique, puis suivre une période complémentaire de conversion à la bio-dynamie

 

 

A propos d’Ecocert

Acteur historique de l’agriculture biologique, Ecocert est un organisme de certification agréé et accrédité selon la norme internationale ISO Guide 65 (EN 45011).

Ecocert intervient sur le terrain dans près de 80 pays pour contrôler et certifier des produits, systèmes et services ayant un impact positif sur l’environnement.

 

 

Accroche: 
Acheter des produits La Vie Claire, c’est l’assurance de consommer le plus possible bio, éthique et 100% français. La preuve par sept !
Visuel: 
Les producteurs La Vie Claire
Catégorie: 
Environnement
Type d'article: 
Dossier
Sur Titre: 
Producteurs