Plats cuisinés

Quand on parle alimentation bébé, les parents se sentent parfois mal à l’aise de lui faire manger des plats préparés. Risotto de légumes, tagliatelles épinard fromage, carottes pomme de terre saumon, purée poulet légumes… Variés, les repas de bébé sélectionnés par La Vie Claire respectent parfaitement les besoins nutritionnels des bébés. Alors pourquoi s’en priver ?

 

ZOOM SUR… LES ALIMENTS EN MORCEAUX

À vos marques, prêts, mâchez !

Le saviez-vous ?

A partir de 6 mois environ, votre enfant peut découvrir des purées 100% fruits ou légumes mixés. Mais vers 12 ou 15 mois environ, votre bébé va pouvoir passer aux purées en morceaux. À cet âge, sa dentition se développe vite et il est suffisamment grand pour commencer à apprendre à mastiquer. En plus, c’est l’occasion pour lui de découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles textures ! Vous pouvez commencer par proposer une partie du menu mixée, l’autre moulinée ou avec des petits morceaux. Sachez que dans les plats cuisinés pour bébé, les morceaux sont toujours bien mous, pour qu’il puisse facilement les écraser avec ses gencives. Surtout, ne l’empêchez pas de toucher les aliments avec ses doigts, c’est une façon pour lui de développer ses sens. Et s’il n’en veut pas, ne le forcez pas, attendez quelques jours et retentez l’expérience. Inutile de rentrer dans un rapport de force au risque de le voir se braquer pour de bon !

 

ZOOM SUR… LES ACIDES GRAS ESSENTIELS

C’est du tout bon !

Le saviez-vous ?

Comme leur nom l’indique, les acides gras essentiels sont… essentiels ! Pour le bon développement du cerveau du bébé, ils doivent être présents dans son assiette dès son plus jeune âge. Le cerveau d’un nourrisson est constitué de 50 à 60 % de lipides, c’est pourquoi il a des besoins importants en acides gras poly-insaturés pour se développer. Ceux-ci vont permettre la formation des neurones. Ils interviennent aussi dans le transport du glucose, le principal carburant du cerveau. Les enfants prématurés nécessitent une attention encore supérieure, n’ayant pas de réserves lipidiques. Avant la diversification alimentaire, pas de problème, le lait maternel couvre tous ses besoins. Avec la diversification alimentaire, il ne faut pas hésiter à ajouter une cuillère à soupe d’huile dans vos préparations ménagères. Sinon, on en trouve en quantité suffisante et adaptée dans l’alimentation bio bébé, notamment avec les plats à base de poissons gras, comme le saumon ou les sardines.