Vins et bières

Partout dans le monde, on nous envie nos vins. Symboles de l’art de vivre à la française, ils occupent une place de choix dans l’histoire et le cœur des Français. Vins rouges bio, vins blancs bio, on aime les retrouver sur nos tables pour les petites comme les grandes occasions. Mais nous savons apprécier également d’autres boissons telles que la bière bio et le cidre bio. Toujours avec modération bien sûr !

 

ZOOM SUR… LA BIÈRE SANS GLUTEN

Une nouvelle tendance

Le saviez-vous ?

Pour les intolérants au gluten ou pour ceux, de plus en plus nombreux, qui suivent un régime sans cette protéine issue de certaines céréales, la bière n’est plus forcément une boisson à bannir de leur alimentation. Car si le gluten est une protéine contenue dans de nombreuses céréales utilisées pour la fabrication de bière (blé, épeautre, seigle et bien sûr orge), on peut s’en passer. Pour faire une bière sans gluten, deux possibilités : utiliser une autre céréale comme le riz, le maïs ou encore le quinoa ou alors, capter le gluten lors de l’une des phase du brassage. On parle alors de bière déglutinisée après le brassage.

 

ZOOM SUR… LE VIN BIO

Retour aux sources !

Le saviez-vous ?

Voici quelques-uns des grands principes que l’on retrouve dans la fabrication du vin bio :

  • Un vin élaboré à partir de raisins mûrs issus de l’agriculture biologique ou biodynamique
  • Un vin élaboré à partir de raisins vendangés manuellement
  • Un vin élaboré avec des levures et bactéries naturelles ou indigènes
  • Un vin élaboré sans l’utilisation d’intrants œnologiques chimiques
  • Un vin élaboré avec des techniques douces et respectueuses de l’environnement
  • Un vin élaboré sans sulfites ajoutés

 

ZOOM SUR… LES SULFITES ET LE VIN

Une histoire de conservation

Le saviez-vous ?

Lorsqu’il fermente, le vin produit naturellement en petite quantité du SO2 (soufre, sulfite). Mais depuis l’apparition des vins en bouteilles au XVIIIème, l’ajout de sulfites s’est généralisé afin de leur offrir une plus longue conservation. Aujourd’hui, quand on parle de vin sans sulfites, on devrait plutôt parler de vins sans sulfites ajoutés c’est-à-dire que pendant l’élaboration, aucun sulfite n’a été ajouté. Enfin, sachez que lorsque l’on boit un peu trop de vins industriels, des maux de tête ou des crampes à l’estomac peuvent apparaître à cause de la présence de sulfites.