Articulations

Genoux qui craquent, hanches délicates, poignets douloureux… Soulagez vos douleurs articulaires à l’aide de remèdes naturels ! Ortie Silice bio, Friction Tonique Beez’nergy, Extrait Fluide Articulation, Curalgic… Des solutions buvables en passant par les compléments alimentaires et les pommades pour articulations, vous n’avez que l’embarras du choix.

 

ZOOM SUR… LES PLANTES DES ARTICULATIONS

Quel soulagement !

Le saviez-vous ?                                  

Certaines plantes aident à soulager les articulations douloureuses.

  • L’harpagophytum : connue sous le nom de  » griffe du diable « , cette plante d’Afrique du Sud très amère contient des gluco-iridoïdes aux propriétés anti-inflammatoires et analgésiques reconnues. Idéale dans le traitement de l’arthrose, des rhumatismes et autres manifestations articulaires douloureuses.
  • La prêle : appelée queue de renard, queue de cheval ou queue de rat par l’aspect filiforme de son rameau, la prêle possède des vertus thérapeutiques évidentes. La silice contenue dans la plante est réputée pour faciliter la recalcification et la reconstitution du cartilage dans le traitement des maladies articulaires tout en améliorant l’élasticité et la souplesse des tendons.
  • Le cassis : utilisé depuis le XIIème siècle pour ses vertus anti-inflammatoires, le cassis est particulièrement indiqué pour atténuer les douleurs articulaires et les rhumatismes. Sa forte concentration en flavonoïdes limite l’oxydation des tissus et réduit l’inflammation. En infusion, elle favorise l’élimination de l’acide urique et permet donc de soulager les problèmes articulaires (rhumatismes, goutte, arthrose…).

 

ZOOM SUR… LE CURCUMA

L’amie des articulations

Le saviez-vous ?

Star de la cuisine indienne, le curcuma est utilisé aussi bien comme épice, colorant naturel ou conservateur alimentaire. Sa belle couleur jaune orangé donne également bon goût aux currys et aux tajines. Mais le curcuma possède également des vertus très intéressantes. Naturellement apaisant grâce à la curcumine qu’il contient, il permet d’atténuer les gênes articulaires et facilite la souplesse des rouages de la mobilité. On l’utilise également pour ses bienfaits sur le système digestif, le foie, le pancréas, l’estomac et les intestins.