Retour

Bien-être

Prendre soin de sa flore intestinale

Les intestins ont toujours fait l’objet d’un grand intérêt pour les naturopathes. En effet, l’intestin grêle est le lieu de l’absorption de tous les nutriments, quant au colon, il joue un rôle essentiel dans la détoxination, puisqu’il fait partie des 5 grands émonctoires. Il est un lieu d’intense activité où vivent 100 billions de bactéries. Elles forment notre microbiote (flore intestinale) et sont indispensables à notre santé.

 

Aujourd’hui, de nombreux facteurs agressent notre flore intestinale et notre colon : les pesticides, les conservateurs, les médicaments tels que les antibiotiques, les anti-inflammatoires, l’alcool, une alimentation riche en sucres, en graisses saturées et faible en fibres, les polluants, le stress, le sport intensif...
Tout cela déséquilibre le bon fonctionnement du colon : constipation, ballonnements, diarrhée, intoxication, surcharge, inflammation, infection, troubles du comportement (anxiété, dépression, stress…) et douleurs.

 

Les rôles majeurs de notre colon :

• La fin de la dégradation de composés alimentaires (fibres, acides aminés, glucides…) ;
• L’absorption des nutriments restants (calcium, fer…) ;
• La production de vitamines du groupe B, indispensables à notre métabolisme et au bon fonctionnement de notre système nerveux, et de vitamine K (action sur la coagulation et la fixation
du calcium) ;
• Le développement et la maturation de notre système immunitaire (60 à 70%) ;
• La production de substances telles que la sérotonine, neurotransmetteur « du bien-être » produite à 95% dans le colon ;
• La réabsorption de l’eau, l’évacuation des toxines et des déchets via les selles.

--

Quelques réflèxes à prendre :

Avoir une alimentation riche en fibres : fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses, oléagineux, fruits séchés. Mais aussi le psyllium, le son d’avoine, l’agar-agar, les graines de chia et les graines de lin qui en sont particulièrement riches ;

Consommer des produits lactofermentés qui stimuleront votre flore : jus de légumes lactofermentés, kombucha, kéfir de fruits, miso ;

Prendre le temps de mâcher, de se détendre lors du repas ;

Boire au moins 1.5l d’eau par jour ;

Faire de l’exercice physique doux tel que la marche, la natation ou le vélo ;

Faire des respirations ventrales afin de stimuler le massage des intestins ;

Se masser le ventre avec des huiles essentielles telles que bergamote, lavandin, basilic (3 gouttes pour une cuillère à café d’huile végétale) ;

Supprimer les produits laitiers et le gluten dans certains cas (diarrhée, allergie, maladies auto-immunes, constipation récalcitrante, arthrose…) ;

Aller à la selle lorsque votre corps vous le demande… Ne pas respecter ce principe engendre une constipation chronique ;

Nettoyer son colon au moins 2 fois par an en consommant des aliments tels que l’ail, le thym et la propolis, car des parasites, des champignons et des bactéries pathogènes peuvent s’y installer.

--

Dans quels cas faut-il stimuler ou enrichir la flore intestinale par la prise de probiotiques ?

• Immunité déficitaire (maladie chronique, maladie auto-immune).
• Prise d’antibiotique, anti-inflammatoire
• Les séniors.
• Les bébés ou enfants faisant des maladies à répétition.
• La femme enceinte si elle a un transit perturbé.
• Les grands sportifs.

 

Carole His
Praticien de Santé, Naturopathe
www.chis-naturopathe-ajaccio.com

Retour