Manger bio : atout santé et art de vivre

Le guide du manger bio

Le bio occupe aujourd’hui une place importante dans les paniers des consommateurs. Selon le baromètre de l’agence Bio/CSA, 9 français sur 10 déclarent avoir consommé bio et 72% en consomment régulièrement. Les raisons évoquées pour consommer bio sont nombreuses : produits de meilleure qualité et bons pour la santé, respect de la planète, bien-être animal, coup de pouce à l’économie locale. Mais savez-vous ce qui distingue un produit bio d’un produit classique ? L’alimentation bio est-elle vraiment meilleure pour la santé ? Manger bio signifie-t-il nécessairement dépenser plus ? On vous aide à comprendre ce que “manger bio” signifie concrètement !

Manger bio : atout santé et art de vivre

C’est quoi l’alimentation bio ?

Le terme “bio” désigne un produit ou une denrée issue de l’agriculture biologique. Ce mode de production agricole est naturel et n’utilise pas de produit chimique de synthèse tels que les pesticides, les herbicides et fertilisants chimiques.

L’agriculture bio utilise des matières organiques naturelles et repose sur le principe de rotation des cultures. Elle s’inscrit dans une démarche globale de développement durable, dans le respect de l’environnement, du bien-être animal et de la biodiversité.

Manger bio signifie donc tout simplement manger des œufs, des produits laitiers, des fruits, des légumes, de la viande et autres aliments provenant d’une agriculture biologique. Ces produits sont facilement identifiables par la présence des logos Eurofeuille et “AB” sur l’étiquetage.

Depuis quelques années, la nourriture bio s’est démocratisée. Manger bio au quotidien est tout à fait possible, de plus en plus courant. Les chaînes de magasins biologiques se développent proposant au passage des ingrédients moins habituels, les grandes surfaces créent leurs propres marques de produits bio, les restaurants qui proposent un menu bio ont le vent en poupe. La restauration collective s’y met également et des écoles proposent déjà aux enfants une alimentation bio voire parfois locale. Signe d’un réel intérêt pour le bio, en Juillet 2019 voté une loi, la loi Egalim, qui impose aux restaurants scolaires, d’ici 2022, de servir au moins 50% de produits de qualité et durables, dont au moins 20% de produits biologiques.

Pourquoi manger biologique ?

Et si manger bio était, au-delà d’un choix alimentaire, un véritable mode de vie ? On met généralement en avant les bénéfices santé d’une alimentation bio mais les avantages du bio ne s’arrêtent pas là. Alors pourquoi manger et consommer bio a un impact direct sur la santé ? Quelles sont les autres bonnes raisons de manger bio ?

 

Les bienfaits du bio sur la santé

Manger bio pour être en bonne santé est la motivation première des personnes qui mettent le bio dans leur menu régulièrement. Elles ont raison car l’alimentation bio a de nombreux avantages sur la santé.

Manger bio : atout santé et art de vivre 2

Des aliments plus sains

Si on établit un lien entre alimentation bio et santé, c’est parce que le bio exclut l’emploi de pesticides, d’insecticides, de fongicides et tout produit chimique dont la toxicité est avérée (risques de cancer, maladies neurologiques). En agriculture biologique, seuls les fertilisants et les pesticides naturels et biodégradables sont autorisés.

Moins d’un fruit bio sur 20 présente des traces de pesticides contre un sur deux dans l’agriculture conventionnelle. Leur concentration est 10 à 50 fois moindres dans les aliments bio. D’après une étude britannique de Newcastle, les denrées bio concentrent, en outre, beaucoup moins de nitrites. A la question le bio est-il meilleur pour la santé, on peut déjà répondre oui !

Une meilleure qualité nutritionnelle de la nourriture bio

Les légumes et les fruits bio sont la garantie de meilleurs apports nutritionnels. Cultivés naturellement, ils doivent se défendre par eux-mêmes contre les insectes ravageurs et contre les champignons pathogènes. Ils synthétisent alors plus d’anti-oxydants et notamment des polyphénols, une arme contre le vieillissement cellulaire. Le taux de vitamines C et de caroténoïdes des légumes et fruits bio est également supérieur à celui des légumes et fruits non bio.

Le lait bio est plus riche en oméga 3, des acides gras bons pour le cœur. Pourquoi ? Parce que les vaches de la filière bio sont nourries essentiellement avec de l’herbe.

La viande bio renferme généralement des lipides de meilleure qualité et moins de substances toxiques. Sa teneur en acides gras poly-insaturés est plus forte. Cela s’explique par le fait que la croissance des animaux élevés en bio est plus lente et leur rythme naturel mieux respecté.

Un meilleur équilibre nutritionnel

Autre avantage du manger bio : une meilleure densité nutritionnelle. Qu’est-ce que c’est ? La densité nutritionnelle mesure la teneur en nutriments d’un aliment en comparant l’apport en nutriments par rapport à l’apport en calories. Plus un aliment est riche en nutriments, par rapport à sa teneur énergétique, plus il est intéressant sur le plan nutritif.

Les aliments à forte densité nutritionnelle sont un bon moyen de ne pas prendre de poids. Riches en fibres, ils contribuent à la satiété. Leurs apports en nutriments en font également une bonne source d’anti-oxydants.

Plus les fruits et les légumes sont cultivés de manière rapide (hors sol, avec beaucoup d’engrais pour stimuler la croissance), moins ils sont porteurs de nutriments. D’où l’intérêt de manger bio.

Acheter bio favorise l’économie locale

Le saviez-vous ?

A surface égale, une ferme bio nécessite davantage de main d’œuvre qu’une ferme conventionnelle et pour une durée plus longue ? Par exemple, le secteur viticole emploie deux fois plus de personnes en exploitation biologique qu’en exploitation conventionnelle.

En plus d’une main d’œuvre plus importante, l’agriculture biologique encourage le développement d’un “écosystème économique local”. Un exploitant biologique sur quatre, transforme ses produits à la ferme, en partie ou en totalité. Cela crée de l’emploi et c’est une vraie plus-value pour l’attractivité touristique des territoires.

Quant à la transformation des matières premières en dehors de l’exploitation, elle repose sur un réseau de petites et moyennes entreprises dynamiques et créateur d’emplois. Ce réseau est lié au secteur de la distribution avec notamment les magasins spécialisés en alimentation bio qui se sont considérablement développés ces dernières années. Voilà pourquoi manger bio et local favorise nettement la vie économique locale.

Comment manger bio ?

Maintenant que vous y voyez plus clair sur ce que signifie le bio et ses bienfaits, passons aux choses pratiques. Vous vous demandez comment manger bio au quotidien ? Où faire vos achats bio ? Quels fruits et légumes choisir ? Pas de panique, on vous explique comment manger sainement bio et pas cher.

Comment faire des courses à la fois bio et pas cher ?

Se nourrir d’aliments bio tous les jours peut facilement revenir plus cher que de remplir un caddie de produits industriels. Alors comment manger bio sans se ruiner ? Voici quelques astuces.

  • Achetez en vrac ! Les magasins bio La Vie Claire vous offrent la possibilité d’acheter en vrac des fruits secs, de la farine, du sucre ou des féculents. Vous prenez la quantité précise dont vous avez besoin, vous éliminez les emballages et vous faîtes aussi des économies.
  • Pensez promo. De nombreux produits à prix promotionnels sont proposés tout au long de l’année.

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides ?

En agriculture conventionnelle, pour protéger les plantations et favoriser leur développement, on utilise des pesticides qui détruisent les insectes et les plantes indésirables. Le problème est que ces produits chimiques sont aussi toxiques pour l’homme et que vous en retrouvez une quantité non négligeable dans vos assiettes. Voilà pourquoi il est judicieux de privilégier les aliments biologiques pour certains fruits et légumes.

Oui mais lesquels ? Privilégiez l’origine bio pour les légumes et les fruits, reconnus pour être moins contaminés que leurs équivalents conventionnels.

Manger bio : atout santé et art de vivre 3

Côté légumes, optez pour la salade bio, le concombre, les épinards mais aussi le poivron bio. Ce dernier est un des légumes les plus exposés aux pesticides durant sa croissance. Les résidus chimiques s’accumulent dans ses plis. Or c’est un légume que l’on consomme la plupart du temps avec la peau.

Saviez-vous que les pommes de terre contiennent encore des pesticides à 81% même après avoir été lavées et épluchées ? En effet celles-ci sont traitées, après récolte, pour éviter qu’elles ne germent trop vite.

Rayon fruits, préférez les fraises et le raisin bio (ce dernier ne s’épluche pas et sur sa peau, se trouvent beaucoup de pesticides et fongicides). Ajoutez dans votre panier des pommes. Les pommes non bio subissent en moyenne 36 traitements chimiques. Consommer des pommes bio sans les éplucher, c’est profiter des bienfaits concentrés dans leur peau.

Retenir une liste vous paraît compliqué ?

Partez du principe que les produits à choisir en bio sont les végétaux consommés crus c’est à dire tous les fruits et légumes consommés sans épluchage et sans cuisson en plus de ceux cités auparavant (abricot, baies, cerise, tomate, poivron, céleri, herbes aromatiques...).

Quels sont les autres produits alimentaires à privilégier ?

En dehors des fruits et des légumes, que manger bio en priorité ?

  • Les œufs bio qui ne contiennent pas d’antibiotiques et de pesticides. En outre, les poules élevées en plein air présentent moins de risques d’être porteuses de la bactérie de la salmonelle que les poules élevées en cage ou en batterie.
  • Le lait bio. La qualité du lait est liée en grande partie à l’alimentation reçue par la vache. Hors bio, celle-ci contient souvent des hormones et des antibiotiques, dont les résidus se retrouvent dans le lait et les produits laitiers. En moyenne ces derniers contiennent 5.5 fois plus de résidus de pesticides que les végétaux.

Préférez également parmi vos produits alimentaires bio :

  • L’huile d’olive bio qui, pressée à froid, conservent toutes ses qualités nutritives.
  • Les céréales complètes bio. Contrairement aux variétés raffinées, les céréales complètes ont conservé leur enveloppe extérieure, très riche en fibres. Or, c’est dans celle-ci que se concentrent les pesticides et traitements chimiques après récolte.
  • Le bœuf et le poulet bio, élevés sans antibiotiques et hormones de croissance.

Consommer bio avec La Vie Claire

Votre liste est prête ? Retrouvez ces fruits et légumes et autres denrées alimentaires bio dans nos magasins La Vie Claire. L’enseigne propose un grand choix de produits en épicerie sucrée et salée, en alimentation bio pour bébé, en alimentation bio sans gluten et en alimentation bio végétale.

Afin de répondre au mieux aux différentes manières de consommer bio et de manger bio, plus de 100 produits la Vie Claire sont créés chaque année.

Avant d’avoir leur place en rayons, tous les produits de La Vie Claire sont sélectionnés avec la même exigence de qualité. Chaque année, plus de 3000 analyses sont réalisées pour tout vérifier : sécurité alimentaire, qualité nutritionnelle, biologique et gustative.

Saviez-vous que La Vie Claire va au-delà des exigences du cahier des charges bio avec des seuils de tolérance plus bas ? <0,1% au lieu de 0,9% pour les OGM ; <0,02 mg/kg pour les résidus de pesticides alors que la réglementation ne définit pas de seuil spécifique pour l’agriculture biologique.

Parce qu’une alimentation saine et bio ne s’arrête pas lors de vos courses, La Vie Claire met en ligne sur son site des recettes bio simples, avec peu d’ingrédients, le plus souvent bruts, non raffinés, complets et issus de filières responsables.