Le régime alimentaire sans lactose : ouste les produits laitiers !

Parfois mal digéré, le lactose, sucre présent dans le lait, entraîne ballonnements, diarrhées, douleurs… On parle alors d’intolérance au lactose.
Celle-ci est souvent liée à une déficience en lactase, enzyme qui permet la digestion du lait

 

En pratique  

  • On diminue sa consommation de lait et de produits laitiers afin de réduire l’apport en lactose. En effet, on n’élimine pas totalement les produits laitiers car les gens intolérants au lactose peuvent digérer 12 à 15 g de lactose (environ 250 ml de lait) par jour, surtout les produits laitiers entiers (versus les allégés). En effet, il a été démontré que les graisses contenues dans les produits laitiers entiers ralentissent la vitesse d’absorption et de digestion des produits en question.
  • Si on consomme des produits laitiers, on le fait au bon moment : au sein d’un repas complet et non en collation par exemple. Ainsi, ils seront mieux tolérés.
  • On trouve des solutions de substitution (yaourt et fromages sans lactose, jus végétaux comme la boisson de soja qui contient sensiblement les mêmes quantités de calcium, de vitamine D et de protéines, etc.). • On évite les produits industriels, les plats préparés, les mauvaises graisses, le sucre et les produits raffinés qui contiennent du lactose aussi.

Repère : les termes qui indiquent la présence de lactose dans un produit 

  • lait et produits laitiers (crème, fromage, yogourt)
  • poudre de lait
  • matières sèches (solides) du lait caillé (de lait)
  • lactosérum (petit lait)
  • lactose
  • lactoglobuline
  • beurre
  • margarine
  • caséine et caséinate
  • substances laitières modifiées

Le saviez-vous ?

Les produits laitiers fermentés comme le yaourt ou le kéfir sont habituellement bien supportés par les gens intolérants au lactose. De même pour les fromages fermes ou vieillis car la majorité du lactose est retirée avec le petit lait au moment de la fabrication.