Graines de Lyon : une filière agricole responsable

Modifié le 23 mars 2021
Graines de Lyon : une filière agricole responsable

L’agriculture a son rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le modèle intensif a largement contribué à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, à l’appauvrissement des sols et à une alimentation de mauvaise qualité. L’activité agricole est d’ailleurs le 2nd poste d’émissions de gaz à effet de serre en France* ! Il est donc essentiel que le secteur engage une mutation profonde et durable pour participer à la transition écologique. En tant qu’acteur majeur de la bio, La Vie Claire s’engage et soutient les producteurs dans leur conversion vers le bio et la pérennisation de la production.

 

La filière agricole se construit autour de 3 axes :

Plus concrètement, comment peut-on pérenniser la production bio ?

Graines de Lyon

Chez la Vie Claire, nous croyons que la création de filières agricoles est une vraie solution pour établir un cercle de production vertueux et une agriculture résiliente face aux changements climatiques en cours et à venir.

Dans le précédent numéro nous vous parlions de notre filière Graines de Gascogne, dans cette édition nous sommes heureux de vous partager la concrétisation de notre filière Graines de Lyon et la mise à disposition des premiers produits en magasins !

Pour découvrir Graines de Lyon, nous vous proposons une rencontre avec Anne-Sophie Pallas, Responsable du Pôle Épicerie chez La Vie Claire et Bertrand Rabatel producteur et céréalier à Rillieux-la-Pape, dans le Rhône.

Quel a été le point de départ du développement de la filière Graines de Lyon ?

Anne-Sophie PALLAS :

Nous avions à cœur chez La Vie Claire de mieux maîtriser nos approvisionnements, nos coûts et surtout la connaissance profonde de nos achats de matières premières agricoles. Après la mise en place de la filière Graines de Gascogne, nous souhaitions trouver un acteur partenaire proche de notre siège en Rhône-Alpes. C’est en 2017, lors d’un salon agricole à Valence, que notre Responsable Fruits et Légumes nous a présenté son partenaire maraîcher basé à Rillieux-la-Pape.

Nous avons tout suite compris que nous partagions les mêmes valeurs, la même philosophie et vision d’avenir… Trois semaines plus tard, Jardins du Printemps nous demandait un rendez-vous pour nous proposer de monter ensemble une filière agricole. Une filière inédite, qui rassemblerait des agriculteurs, des transformateurs et un distributeur ! Nous étions emballés !

Bertrand RABATEL :

Effectivement, nous étions un groupe d’agriculteurs animés par une envie commune de nous convertir en Agriculture Biologique. L’objectif était d’aller plus loin dans les démarches de qualité, de traçabilité et de commercialisation de nos productions. L’idée première était de sortir du schéma agricole « standard » pour regagner de la maîtrise sur nos exploitations et proposer une voie nouvelle et pérenne.

Quel est l’intérêt en tant que producteur/distributeur d’intégrer une filière ?

Graines de Lyon : champs

Bertrand RABATEL : Nous partions de zéro en production bio ! C’était donc un sacré défi dans lequel nous nous lancions (et stressant !). Cette filière a permis de rassurer les producteurs de Graines de Lyon en favorisant ainsi les investissements nécessaires pour garantir la réussite de cette conversion. En agriculture, les investissements sont coûteux et de longue durée. Grâce à Graines de Lyon, nous avons pu réfléchir et avancer conjointement sur l’évolution de nos pratiques au sein de nos exploitations.

J’ai souvent pour habitude de dire cette phrase : « Seul on va vite, ensemble on va loin ! » Elle décrit parfaitement l’esprit « filière » !

Graines de Lyon feuilles

Anne-Sophie PALLAS : Chez La Vie Claire, nous souhaitons développer les filières agricoles. En tant que distributeur, elles nous permettent de maîtriser la chaîne logistique de A à Z. Ainsi nous pouvons éviter les ruptures de stocks, garantir « l’origine France » et maîtriser totalement la traçabilité de nos produits. Un vrai travail de transparence est réalisé pour nos consommateurs !

Par essence, nous avons à cœur de défendre un modèle agricole durable. En garantissant la distribution de leurs récoltes aux producteurs, nous les aidons à convertir leurs terres en bio. Ils peuvent ainsi se concentrer sans stress ni pression sur leur cœur de métier.

Pourquoi avoir sollicité La Vie Claire ?

Bertrand RABATEL :

Nous avions déjà un partenariat fort avec La Vie Claire ; il y a quelques années nous avions pu assurer ensemble la conversion en bio de nos cultures légumières. Lorsque nous leur avons fait part de notre idée d’installer une filière agricole en région lyonnaise, La Vie Claire a de nouveau répondu présente pour cette nouvelle aventure !

Qu’est-ce qui a été le plus complexe dans la mise en œuvre de ce projet ?

Bertrand RABATEL :

Le plus difficile a été de créer un effet de collectif. En tant que producteurs nous sommes habitués à travailler seuls, il a donc fallu trouver les bons mécanismes de travail et comprendre les contraintes de chacun des acteurs, comme les transformateurs et le distributeur.

Anne-Sophie PALLAS :

« La patience est mère de toutes les vertus » ! Lorsque l’on travaille sur la mise en place d’une filière agricole, cette phrase prend tout son sens, il faut savoir être patient ! Graines de Lyon est un projet d’avenir et plein de sens pour La Vie Claire, mais sa mise en place représente un travail de longue haleine. Il a fallu avant tout comprendre les contraintes et le calendrier de chacun des acteurs. Nous avons dû construire la confiance, le dialogue et attendre que la conversion des terres en bio se fasse.

Heureusement, l’écoute, la bienveillance et la passion de nos métiers ont été les maître-mots de nos échanges.

champs de fleurs

Quelle a été la 1ère réussite ?

Bertrand RABATEL :

Notre première réussite a été d’assurer et accompagner la conversion en bio de deux exploitations. Cela a permis la production des premiers kilos de farine, de lentilles et des premiers litres d’huiles sous la marque Graines de Lyon.

Anne-Sophie PALLAS :

Enfin, voir les premiers produits issus des champs convertis en bio dans nos magasins en région lyonnaise, c’est la consécration de ces années de travail ! La prochaine étape sera de les distribuer à l’échelle nationale.

Quelles sont les ambitions de la filière Graines de Lyon ?

Bertrand RABATEL :

Graines de Lyon a pour ambition de devenir une filière reconnue, tant par l’accompagnement des agriculteurs que par la qualité et la traçabilité des produits proposés aux transformateurs et aux clients.

Anne-Sophie PALLAS :

Donner envie a des agriculteurs et transformateurs de rejoindre l’aventure Graines de Lyon pour promouvoir une bio vertueuse, bienveillante et solidaire. Et bien sûr, convaincre nos consommateurs de soutenir le projet pour nous aider à le faire grandir !

* Source : CITEPA, rapport Secten 2020. Champ : France métropolitaine et outre-mer de l’UE.