Les vertus du kéfir

Modifié le 8 décembre 2021

Le kéfir est comme le kombucha une boisson très tendance que l’on obtient par fermentation de fruits ou de lait. Facile à faire à la maison et de plus en plus présent dans les magasins bio, le kéfir possède une composition riche en probiotiques. Découvrez quels sont ses bienfaits, comment le préparer et bien le conserver. 

Les vertus du kéfir 6

Qu’est-ce que le kéfir ?

Le kéfir est une boisson obtenue par fermentation soit de lait, soit d’eau sucrée avec des fruits. Très tendance depuis quelques années comme le kombucha, le kéfir doit son succès à sa composition et ses bienfaits sur la sphère digestive. 

Origine du kéfir

L’origine du kéfir ne date pas d’hier : la légende dit que l’on en consommait déjà pendant la Haute Antiquité ! Le mot “kéfir” provient du mot turc “köpür” qui signifie “crème de lait”. Autrefois, le kéfir fut produit par les tribus nomades de la région du Caucase afin de pouvoir conserver le lait issu des vaches, brebis et chèvres qu’ils élevaient.

Plus tard, vers 1908, le kéfir devint populaire en Russie grâce aux études menées par le docteur Élie Metchnikoff, un bactériologiste russe qui en vanta les bienfaits sur les défenses naturelles et le bien-être digestif. De nos jours, le kéfir est devenu tendance principalement en raison de ses vertus digestives. Notre microbiote étant de plus en plus étudié, les aliments qui offrent une action positive sur son bon fonctionnement sont valorisés, et leur consommation encouragée.

Kéfir de lait et kéfir de fruits : quelles différences ?

Quand on parle de kéfir, on peut faire référence à deux éléments : le kéfir de lait, et le kéfir de fruits (aussi appelé kéfir d’eau).

Les vertus du kéfir 2

Le kéfir est obtenu par fermentation de grains de kéfir de lait, qui se présentent sous forme opaque et agglomérés entre eux comme de petits choux-fleurs. Ils peuvent être fermentés dans différents types de lait : chèvre, vache ou encore brebis selon les préférences.

Une fois plongés dans le lait, les grains coagulent la caséine contenue dans le lait et le lactose devient ensuite de l’acide lactique, se chargeant au passage d’alcool et de gaz carbonique. 

Les vertus du kéfir 1

Les grains de kéfir de fruits se distinguent par leur forme plus petite et leur transparence. La fermentation s’effectue avec de l’eau, des fruits comme des tranches de citron ou de la figue séchée et du sucre. 

Bien que les deux boissons soient issues de la fermentation, elles sont très différentes ! Le kéfir de lait, à la consistance similaire à du lait mais de texture plus épaisse, contient de la vitamine B, de l’acide folique et des protéines. Le kéfir de fruits quant à lui sera plus désaltérant puisqu’à base d’eau. Choisir entre les deux dépendra donc principalement de vos envies et de la saison ! 

Kéfir vs kombucha

Le kéfir est différent du kombucha, qui représente aussi une boisson santé intéressante à consommer pour la flore intestinale et qui est également issu de la fermentation. 

Contrairement au kéfir de lait et au kéfir de fruits, le kombucha se prépare avec une souche de bactéries et de micro-organismes symbiotiques qui se présente sous forme de petits grains. La souche mère de kombucha se mélange ensuite à du thé sucré, le plus souvent noir.  

Au goût, le kéfir sera plus doux que le kombucha, plus intense, plus acidulé et plus amer. Le kéfir peut également davantage s’incorporer dans les recettes de cuisine plus facilement que le kombucha, qui se consomme plutôt en boisson uniquement. La composition du kombucha varie aussi par rapport au kéfir : on y retrouve plus d’antioxydants mais aussi de la caféine, contenue dans le thé. 

Quels sont les bienfaits du kéfir bio ?

Consommé sous forme de kéfir de fruits ou de lait, le kéfir représente une boisson santé et bien-être intéressante pour contribuer à l’équilibre quotidien : 

Favorise le confort digestif

Comme de nombreux éléments issus de la fermentation, le kéfir contient des bactéries qui vont contribuer au bien-être digestif et à l’ensemencement de la flore intestinale. Boire du kéfir en cure ou de manière modérée et régulière aidera à maintenir votre confort digestif et à apaiser les troubles comme la constipation ou les ballonnements.  

Aide à soutenir le système immunitaire

Riche en ferments lactiques, le kéfir peut aider à renforcer les défenses naturelles lorsque l’organisme en a besoin. Le lien entre les intestins et le système immunitaire est de plus en plus étudié, et il en ressort que consommer des aliments riches en probiotiques aiderait à renforcer les défenses contre les bactéries intestinales ainsi que les germes pathogènes, et à en limiter la multiplication dans le corps. 

Contribue à la perte de poids

Le kéfir, ami des régimes ? C’est en tout cas une question que l’on peut se poser quand on sait que cette boisson fermentée agit sur le système digestif ! Consommé en association avec une alimentation variée et équilibrée et un minimum d’activité physique, le kéfir peut en effet représenter un bon allié pour contribuer à la perte de poids ou pour aider à maintenir son poids de forme. En équilibrant la flore intestinale et en facilitant la digestion des aliments, le kéfir aide à réguler le transit et à nourrir de bonnes bactéries la flore intestinale. 

Lutte contre les problèmes de peau

Le kéfir de lait étant riche en probiotiques et notamment en lactobacilles, en boire peut aussi aider à lutter contre les problèmes de peau et l’acné. En cas d’acné sévère traitée par des antibiotiques ciblés, le kéfir contribue également à maintenir une flore intestinale en bonne santé. Certaines marques de cosmétiques naturels proposent également des soins nettoyants doux à base de kéfir de lait pour prendre soin naturellement de la peau et aider à réduire les imperfections ! 

Quand boire du kéfir et quelle quantité boire ?

Boisson fermentée, le kéfir doit se consommer assez rapidement une fois préparé, ou ouvert si on l’a acheté dans un magasin bio. Il se boit frais, tout au long de la journée, mais pour profiter de tous ses bienfaits sur la digestion vous pouvez en boire de préférence le matin avant le petit-déjeuner ou avant les principaux repas. Le kéfir peut se boire sous forme de cure, de quelques jours à quelques semaines en cas de troubles digestifs, ou simplement avec modération quotidiennement à raison d’un grand verre. Si votre système digestif est sensible, nous vous conseillons de commencer par boire le kéfir à petites doses, puis de les augmenter progressivement. 

L’avantage du kéfir de lait, c’est qu’il peut être aussi utilisé de plusieurs manières ! Il peut ainsi remplacer le lait dans les boissons ou les glaces, le yaourt dans les gâteaux et peut aussi servir de sauce pour accompagner vos plats. On peut imaginer utiliser le kéfir de lait dans à peu près toutes les recettes traditionnelles à base de lait ! Le kéfir de fruits sera quant à lui plutôt consommé sous forme de boisson classique et désaltérante à tout moment de la journée et particulièrement en été. 

Comment faire du kéfir maison ?

Pour profiter de tous les bienfaits du kéfir, vous pouvez soit l’acheter tout prêt dans un magasin bio spécialisé, soit le faire vous-même à la maison. Au fil de votre pratique, vous pourrez y ajouter les ingrédients de votre choix et fabriquer du kéfir parfaitement adapté à vos envies ! 

Fabrication du kéfir de lait

Faire votre kéfir de lait est très simple et ne nécessite que très peu de préparation. Pour réaliser un kéfir de lait, vous n’avez en effet besoin que de grains de kéfir de lait, de lait de votre choix (vache, brebis ou chèvre), d’un récipient de type jarre et d’un tissu non hermétique pour réaliser la fermentation. La recette : ajoutez les grains de kéfir dans le lait, puis laissez la fermentation se faire pendant environ 24h à température ambiante à l’écart de la lumière directe du soleil. Filtrez ensuite votre kéfir avec une passoire : votre boisson est prête ! Il ne vous reste plus qu’à la conserver dans un bocal en verre ou une bouteille puis de la consommer rapidement. 

Préparation du kéfir de fruits

Pour réaliser du kéfir de fruits, il vous faudra un peu plus d’ingrédients : du sucre, des grains de kéfir, des figues sèches, de l’eau minérale ainsi que des tranches de citron. Les figues sont très courantes dans les recettes de kéfir de fruits car elles contiennent des levures spécifiques qui aident à la bonne fermentation du kéfir sur sa peau.  

Le kéfir de fruits se réalise en deux fermentations. Faites fondre le sucre, puis placez tous les ingrédients dans un récipient que vous remplirez avec de l’eau minérale jusqu’à la hauteur souhaitée. Placez ensuite un linge non hermétique et laissez fermenter 24h. Lorsque les figues remontent à la surface, cela signifie que la fermentation est terminée ! La deuxième fermentation s’effectue après une première filtration de la même manière que la précédente et pendant 24h également, à la seule différence que vous pouvez y ajouter cette fois d’autres fruits comme des fruits rouges ou des épices. 

Conservation du kéfir

Une fois prêt, le kéfir doit être placé dans une bouteille en verre parfaitement hermétique puis conservé au réfrigérateur. Il doit être bu le plus rapidement possible pour bénéficier de toutes ses vertus et peut se garder environ 3 à 5 jours une fois la bouteille ouverte. 

Plusieurs astuces vous permettent de vérifier la bonne qualité de votre kéfir. Si vous constatez un changement dans l’apparence, la consistance, l’odeur et la saveur de votre boisson, c’est très certainement qu’elle a été altérée et qu’il ne vous faut plus la consommer. Les grains de kéfir de fruits peuvent également être conservés. Vous pouvez les placer dans un récipient d’eau sucrée fermé hermétiquement, en changeant l’eau toutes les semaines jusqu’à la réalisation d’un autre kéfir. Vous pouvez également les congeler. Pour conserver de façon optimale les grains de kéfir de lait, ces derniers doivent être placés également dans un récipient avec du lait à changer une fois par semaine et à conserver au frais. Ils peuvent aussi être congelés. 

Les dangers du kéfir 

Comme tous les autres aliments riches en probiotiques, le kéfir peut potentiellement engendrer des effets secondaires légers comme des troubles digestifs de type ballonnements, nausées ou encore crampes abdominales en cas de sensibilité.

Les personnes qui ont des troubles digestifs importants comme la maladie de Crohn ou le syndrome de l’intestin irritable doivent demander conseil à un professionnel de santé avant de consommer du kéfir. En raison de la faible présence d’alcool due à la fermentation, le kéfir est déconseillé chez les femmes enceintes pour assurer le bon déroulement de la grossesse. Les enfants quant à eux peuvent boire du kéfir en petites quantités dès l’âge de 6 ans.

Où trouver et acheter du kéfir ?

Trouver du kéfir devient de plus en plus facile étant donné que cette boisson est désormais très tendance ! On en retrouve principalement dans les magasins bio comme votre magasin La Vie Claire. Un bon kéfir doit être stocké au rayon frais. Un léger dépôt au fond de la bouteille doit être présent, garantie que la boisson n’a pas été filtrée. S’il est un peu trouble, c’est également bon signe et signifie qu’il a été préparé peu de temps avant d’être proposé à la vente ! 

Voir les magasins La Vie Claire à proximité

À lire également