Retour

Soin & beauté

Rituels beauté

Secrets et rituels beauté du monde entier ...

Chaque pays a ses rituels de beauté, élaborés à base de plantes, fruits ou d’autres ingrédients phares, spécifiques au lieu, à la terre, au climat et aux traditions. Aujourd’hui la beauté s’invite à la maison. Découvrez 15 soins de beauté imprégnés de sensualité et récoltés aux quatre coins du monde.

AFRIQUE

Berceau de l’humanité, le continent africain a vu naître presque autant de rituels qu’il compte d’ethnies. Vénérer la nature, c’est faire corps avec elle. Alors on s’embellit pour mieux lui rendre hommage avec du beurre de karité, de la poudre de kaolin, de l’huile d’argan… Chaque geste se mue en un voluptueux cérémonial et salue le respect des traditions.

 

TEJMIL LOUAGH, LA BEAUTE DU VISAGE

Il est tradition au Maroc de se livrer une fois par semaine à un soin du visage complet à la maison.
Le cérémonial commence par la préparation d’un bain de vapeur aromatisé.
Remplissez d’eau une marmite, jetez-y une poignée de lavande ou de camomille séchée, et portez le tout à ébullition.
Pendant ce temps, nettoyez votre visage avec un coton imbibé d’eau de rose avant de procéder à l’exfoliation.
Pour ce faire, réduisez en poudre des pois chiches de table que vous mélangerez à de l’eau de rose.
À l’aide d’un pinceau, appliquez votre mélange sur le visage et le cou en évitant le contour des yeux et laissez sécher 5 minutes avant d’effectuer des petits mouvements circulaires avec la pulpe des doigts.
Enlevez ce qui reste avec de l’eau tiède. Placez ensuite votre visage pendant 2 à 3 minutes à 20 cm au-dessus de la marmite bouillante.
Si les fleurs apaisent les voies respiratoires, la vapeur, elle, dilate les pores, ce qui facilite l’étape suivante, à savoir l’extraction des comédons.
Puis pour apaiser l’épiderme, massez votre visage avec quelques gouttes d’huile d’argan.

 

LE BOUCLIER DU FROID

En réponse aux frimas de l’hiver, les Libanaises se concoctent un masque hydratant : zeit zeitoun et soukar.
De l’huile d’olive (1 c. à s.) et du sucre dans les mêmes proportions.
Mélangez, appliquez sur le visage et laissez sécher 15 minutes.
Rincez et passez un coton imbibé d’eau de rose.
Très utilisée au Liban, elle apaise la peau.

 

LE KARITE, L’ARBRE SACRE DE LA SAVANE

Originaire d’Afrique de l’Ouest, cet arbre sacré est adulé au Sénégal, béni en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, sanctifié au Ghana comme au Bénin, au Togo ou au Nigéria.
De ses noix est issu un beurre particulièrement riche en actifs hydratants et en vitamines A, F et D.
Cet onguent protège et répare la peau des morsures du soleil, lutte contre les problèmes de déshydratation dus à la sécheresse du climat, lustre les cheveux en gainant la tige pilaire et facilite le tressage, accélère la cicatrisation des plaies.
Déjà présent dans les secrets de beauté de la reine Néfertiti, le beurre de karité nourrit depuis des milliers d’années l’intérêt de tous ceux qui découvrent ses bienfaits.
Au XIVe siècle, le voyageur arabe Ibn Battuta
évoque dans ses récits l’habitude qu’ont
les Africains de s’en oindre le corps à de
multiples fins.
Aujourd’hui, de nombreux soins
contemporains (masque capillaires, crèmes
solaires, savons) illustrent ses bienfaits
millénaires.

Pour hydrater les cheveux
La veille de votre shampooing, laissez fondre dans la chaleur de vos mains l’équivalent d’1 c. à s. de beurre de karité.
Faites ensuite rouler vos cheveux encore secs entre vos paumes, mèche par mèche, pour une bonne répartition du karité.
Trempez une serviette dans de l’eau bouillante, essorezlà et entourez-là autour de votre tête.
Patientez 20 min, le temps que les actifs gras pénètrent au coeur de la tige capillaire, puis ôtez la serviette.
Procédez au shampooing le lendemain.

 

LE SECRET CAMEROUNAIS DES PEAUX SAINES

Roche argileuse, blanche et friable, le kaolin ou l’argile blanche, est réputé en Afrique pour soigner les peaux à tendance acnéique.
Comme toute autre argile de couleur, il régule la production de sébum et éclaircit le teint.
Mélangez 1 c. à s. de kaolin dans un bol à moitié rempli d’eau minérale.
Veillez à ce que la texture ne contienne aucun grumeau avant de l’appliquer uniformément sur le visage, en évitant le contour des yeux.
Les Camerounaises conservent le masque toute la nuit et le rincent à l’eau claire le lendemain.
Vous pouvez vous contenter d’une heure d’application.

 

BAIN APHRODISIAQUE A L’YLANG-YLANG

Symbole de paix et de chance, l’ylangylang occupe sur l’île Maurice une place privilégiée.
Réputée pour ses propriétés sédatives et aphrodisiaques, cette précieuse essence (50 kg de fleurs pour 1 litre d’huile essentielle), ambrée et entêtante, régule le système cardiaque et booste la production d’hormones sexuelles.
Utilisée aussi bien en cosmétique qu’en phytothérapie ou en aromathérapie, l’huile essentielle d’ylang-ylang est donc l’alliée idéale d’un bain relaxant.
Ajoutez dans votre eau de bain 15 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang, 2 gouttes d’huile essentielle de santal et un verre de lait en poudre.
Immergez-vous en couple et laissez les actifs de ce cocktail faire le reste.

 

ASIE

Entre l’image de la vestale indienne aux seins ronds et au corps souple, la beauté tout en retenue de la geisha japonaise
et la grâce infinie des danseuses balinaise, l’Asie offre une diversité de rituels comme nulle part ailleurs. Dans tout le continent, la beauté est liée à la santé.

 

INSENSE ENCENS

Au VIe siècle, la combustion de divers bois précieux, comme le kyara, mélangés à de la chair de prune, à du miel, des épices, des résines, constituaient l’essentiel de l’art de la coquetterie.
À la cour impériale, princes et hauts dignitaires créaient leur propre senteur, censée s’harmoniser avec les rythmes de la nature. Codifiée par l’aristocrate Sanjonishi Sanetaka, cette cérémonie, le kodoh, célébrait l’éveil des sens.
Appréhendé différemment par toutes les élites, l’encens, au même titre que le thé ou les fleurs, devient l’élément central d’un cérémonial sophistiqué. Il parfume la maison traditionnelle, les vêtements et les cheveux, purifie l’air et permet à l’homme d’accéder au divin.
Trouvez votre encens et laissez votre esprit s’envoler dès les premières émanations. L’odorat a la particularité de transmettre les informations olfactives à la zone limbique du cerveau, où siège notre faculté émotionnelle.
Par exemple, le bois de kyara augmente la fréquence des ondes alpha (ondes du repos). On observe alors une chute du cortisol, l’hormone responsable du stress.

 

BAIGNEZ EN EAUX PARFUMEES

Héritage du passé – l’épouse du maharadjah, la maharani consacrait deux heures à son bain - la toilette est vécue comme une parenthèse nécessaire pour se retrouver et se purifier.
On prépare encore aujourd’hui aux futures épouses des bains remplis d’eau parfumée aux pétales de roses, agrémentés d’huile de noix de coco.
Les Indiens pensent que les fleurs les relient au monde spirituel et représentent une sorte de purge contre les impuretés.
À essayer absolument.

 

MASSEZ DANS LE BON SENS

Passer de l’huile tiède sur sa peau, c’est un moyen de pacifier et de neutraliser l’anxiété en se faisant un corps de satin.
Initiez-vous à la technique : mains à plat sur l’abdomen, travaillez dans le sens des aiguilles d’une montre.
Vous serez vite apaisée tout en gardant une attitude dynamique.

 

T’QUEI MIEN-POU, UNE RELAXATION COMPLETE

Pour ce massage, préparez une huile à base de sésame dans laquelle a macéré un dé de gingembre frais et pour les compresses, deux sachets de thé vert.
Trempez votre pouce droit dans l’huile de sésame au gingembre.
Massez-vous le crâne en « poussant » de la glabelle – partie de l’os frontal situé entre les sourcils - à la fontanelle, en répétant le mouvement 36 fois.
Puis avec les deux pouces, divergez vers les bosses frontales et opérez de petits va-et-vient vers les tempes (36 fois chacune).
La stimulation de ces points aide au relâchement.

Travaillez ensuite tout le contour des yeux en effectuant un petit mouvement circulaire périphérique lent et léger.
Terminez en effectuant des petits pincements qui participent à la détente et au raffermissement du visage.
Appliquez 2 sachets de thé vert tièdes sur vos paupières et laissez agir 10 minutes.
Pour que la détente soit totale, appliquez un petit peu de crème hydratante sur l’ensemble du visage afin de parachever le soin.

 

UN COCKTAIL DE SENTEURS ET DE SAVEURS

Hérité de la tradition ancestrale du javanese lulur, le jamu est une boisson qui conjugue tous les plaisirs : celui du goût, du regard et de l’odeur.
Elle est prescrite pour tonifier le corps et stimuler la circulation sanguine.
Dans une carafe, versez 1 litre de limonade. Ajoutez-y un soupçon de curcuma, 3 clous de girofle, du jus de gingembre frais, 1 jaune d’oeuf, 3 tiges de jasmin en fleur soigneusement lavées.
Râpez le zeste de citron, laissez macérer 2 heures au frais puis servez.

 

AMERIQUE

Du nord au sud, l’Amérique n’est que splendeurs et ses civilisations sont à l’image de ses immensités : mystérieuses et envoûtantes. Des rites amérindiens comme les cérémonies de purification sous des tipis de sudation et les massages aux pierres volcaniques aux rituels chamaniques de l’Amérique du
Sud, tout ici s’accomplit pour exulter le corps et transcender l’esprit.

 

L’EAU D’HAMAMELIS, EXPERTE DES PEAUX SENSIBLES

De tous temps utilisée par le Amérindiens pour panser des lésions superficielles de la peau, l’eau florale d’hamamélis a la propriété de tonifier les petits vaisseaux superficiels de l’épiderme.
Elle atténue les rougeurs et régule l’excès de sébum. Ces propriétés médicinales n’ont pas échappé aux premiers colons européens qui répandent son utilisation sur leur continent dès le XVIIIe.
Utilisée pure en lotion après-rasage, elle se décline aussi en tonique pour le visage.
À utiliser le matin au réveil et le soir pour parfaire le démaquillage.

Les Aztèques possèdent une grande connaissance des plantes médicinales. Si bien qu’en 1570, le médecin du roi d’Espagne Philippe II fit envoyer des missions au Mexique, afin de recenser les quelque 1 200 espèces à usage thérapeutique.
En sont revenus entre autres, l’aloe vera, la cacoyer ou la vanille qui ont voyagé jusqu’à nous, pour notre plus grand bonheur.

 

LA VANILLE, UN PARFUM GOURMAND

Si les Aztèques mélangeaient la vanille au chocolat pour adoucir son goût corsé, les Mexicains apprécient son odeur chaude et légèrement beurrée.
Nombreux sont les jeunes hommes et les jeunes filles qui utilisent une simple goutte d’extrait de vanille pour se parfumer.
Telle une gourmandise offerte à leur peau, elle se fait alors légèrement caramélisée et distille une odeur enivrante.

 

Par Marie-Bénédicte Gauthier et Véronique Aïache.
Retrouvez d'autres secrets de beauté, notamment les traditions de beauté européennes, dans leur livre Secrets et rituels de beauté du monde entier, aux éditions Flammarion.

Retour