Vitamine D et oméga 3 : des nutriments essentiels en hiver !

Découvrez les bienfaits des vitamines D et des omégas 3 !

Vitamine D et oméga 3, en hiver on fait le point 1

Vous faites sûrement partie des Français qui prennent de plus en plus de soin à surveiller leur alimentation et les apports que celle-ci représente. Or, souvent la vitamine D et les oméga 3 passent à l’as surtout pendant l’hiver.

En France selon les dernières études, 80% des adultes étaient en insuffisance de vitamine D dont 42% en déficit modéré à sévère* ! Le constat pour les oméga 3 était sensiblement le même : moins de 50% des apports recommandés**.

Une carence en vitamines D et en oméga 3 peut affecter la mémoire et l’humeur, entre autres, car ils déstabilisent l’action de la sérotonine naturelle sécrétée par notre cerveau. C’est pourquoi, il ne faut pas laisser de côté ces nutriments.

Qu’est-ce que la vitamine D ?

Il faut savoir que notre corps fabrique 80% de la vitamine D. L’action des ultraviolets B présents dans la lumière directe naturelle au niveau de la peau, transforme en partie notre cholestérol en vitamine D3.
Cette D3 va être rendue active sous l’action d’enzymes présentes dans le foie et les reins.

En résumé : 3 éléments sont nécessaires à la production de vitamine D3 : le cholestérol, le soleil et le foie, les 20% restants étant apportés par l’alimentation.

A quoi sert la vitamine D3 ?

Jusqu’à peu, on avait cantonné son utilité à la fixation du calcium dans les os. Aujourd’hui, on sait que la vitamine D3 agit sur la pression artérielle, l’inflammation des tissus, l’assimilation du sucre dans la cellule.

Vitamine D et oméga 3 : des nutriments essentiels en hiver !

La D3 est également l’alliée des personnes souffrant de cancer en permettant de réduire la prolifération des cellules malignes en agissant sur l’immunité.
Elle participe également à la fabrication des neurotransmetteurs et transmission neuronale qui sont affectés par les maladies de Parkinson ou d’Alzheimer.
Enfin, elle renforce l’immunité et permet de réduire l’inflammation dans le cas de maladies auto-immunes.

Comment savoir si j’ai suffisamment de vitamine D3 dans mon organisme ?

Vous pouvez doser la vitamine D3 que vous avez dans votre organisme par le biais d’une prise de sang directement en laboratoire. Un bon statut se situe entre 30 et 100ng/ml ou 75 à 250nmol/l.
Si vous êtes en dessous de ce seuil, privilégier la prise quotidienne de vitamine D3 au long cours qui sera beaucoup plus efficace qu’une prise d’un fort dosage de temps en temps.
Afin d’être bien assimilée, elle doit être associée à un corps gras tel que de l’huile.

Quels sont les bienfaits des omégas 3 ?

Les oméga 3, le plus souvent absents de l’alimentation, sont essentiels car ils participent au bon fonctionnement du cerveau, de la vision, du système nerveux et de la croissance des enfants. En effet, les omégas 3 participent à la formation de nos cellules.

De ce fait, les EPA et DHA (les 2 acides gras directement assimilables par le corps) par leur action anti-inflammatoire et fluidifiante sont utiles à :

la mémoire et la concentration,

au cerveau (stress, dépression, bipolaire, hyperactivité…),

au coeur, à tous les vaisseaux,

– la lutte contre toutes les maladies,

– et indispensable à la rétine.

Il faut savoir que le corps humain ne fabrique naturellement pas d’oméga 3 c’est pourquoi il est important d’en obtenir et c’est par l’alimentation que cela sera possible. Les enfants, seniors et femmes enceintes sont particulièrement concernés par les apports en oméga 3.

Il existe plusieurs façons de consommer des omégas 3 :

– Soit par le biais d’aliments naturellement sources d’oméga 3.

– Soit par le biais de compléments alimentaires à consommer sous forme de gélules.

Les aliments naturellement sources d’oméga 3

De nombreux aliments sont riches en omega 3 et parmi ces aliments, nous retrouvons par exemple l’huile et le poisson. Les huiles ont de nombreuses utilisations, on peut les utiliser à la fois pour cuisiner et également pour préserver notre santé.

Quelles sont les huiles les plus riches en oméga 3 ?

Vitamine D et oméga 3 : des nutriments essentiels en hiver ! 1
Les huiles riches en oméga 3 et oméga 6 apportent de nombreux bienfaits pour le corps.
Elles sont à privilégier car ces acides gras (essentiels) ne se trouvent que dans l’alimentation : elles améliorent la fluidité sanguine ainsi que celle de la membrane cellulaire.

Les huiles les plus riches : l’huile mélange Vie Active +, l’huile de noix, de lin, de colza, de chanvre, de cameline.

L'huile de chanvre présente le meilleur ratio entre les omégas 6 et les omégas 3, c'est donc une des rares huiles contenant 2 acides gras essentiels (AGE) que l'organisme ne peut synthétiser.
Pour aller plus loin, voici le top 3 des huiles et des apports en omégas :

 

Omégas 9 : L’huile d’olive extra-vierge, huile de colza, huile d’avocat

 

Omégas 3 : L’huile mélange Vie Active +, huile de colza, huile de lin

 

Omégas 6 : L’huile de sésame, huile de carthame, huile de tournesol

 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les huiles santé, n’hésitez pas à lire notre article dédié aux huiles végétales.

Petit conseil

Si vous chauffez les huiles riches en oméga 6, 3 et vitamine E au-delà des températures conseillées, vous risquez de détruire les omégas qu'elles contiennent.

Marque La Vie Claire : quelles huiles bio choisir ?

Voici une sélection de nos huiles bio.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos huiles directement dans le magasin le plus proche de chez vous.

Les poissons pour doper vos apports en vitamines D et oméga 3

Les poissons gras sont riches en vitamine D, mais ils sont aussi une source incomparable d’oméga 3. Consommez des poissons gras 2 fois par semaine. Privilégier les petits poissons bleus (hareng, maquereau, sardine, anchois, flétan) peu touchés par la pollution, ainsi que la truite. L’idéal est de consommer du poisson frais car il contient davantage d’oméga 3 et de vitamines que les poissons fumés ou en conserve (à savoir que l’huile présente dans la boite de conserve contient une partie des oméga 3). Évitez les poissons congelés depuis plus de 6 mois.

Quels poissons contiennent le plus d’oméga 3 ?

Les poissons qui contiennent le plus d’oméga 3 sont : le saumon, le hareng, le maquereau, le thon, les sardines. Mais il y a également les poissons dits « blancs » tels que la sole, la raie, le merlan, la lotte, etc.

Comment préparer mon poisson ?

Le meilleur mode de préparation est la marinade au jus de citron qui cuit tout en préservant les nutriments puis la cuisson à la vapeur douce ou au four en papillote dans un papier cuisson.
Cependant, la cuisson au court-bouillon est à éviter.

Miam !
Soupe de poisson anti coup de froid - façon asiatique 1

Envie de cuisiner du poisson prochainement ?

Découvrez la recette de la soupe de poisson anti coup de froid façon asiatique !

Recette à réaliser avec l’huile d’olive bio La Vie Claire !

Découvrir

Vous ne consommez pas de protéines animales ? Voici nos alternatives riches en oméga 3

Même si vous ne consommez pas de protéines animales, vous pouvez trouver des alternatives auprès des protéines végétales pour apporter à votre organisme des aliments riches en oméga 3.

En effet, le tofu, les graines de chanvre, les graines de courge, le tempeh, la noix, les graines de chia, le quinoa et le sarrasin par exemple sont des aliments naturellement riches en oméga 3 et d’origine végétale.

*Étude nationale nutrition santé 2006. **L’étude INCA 2014/2015