Retour

Bien-être

La Vie Claire

L’équilibre Acido-basique

Avez-vous les ongles qui se dédoublent, se cassent ? Etes-vous sujet aux douleurs articulaires ? Etes-vous frileux, pieds froids, mains froides ? Vous sentez-vous irritables, avez-vous la paupière qui tressaute etc. ? Ces éléments et bien d’autres permettent de déterminer le niveau d’acidose.

Mais en fait qu’est-ce que l’équilibre acido-basique ?

 

Pour maintenir une santé optimale, le PH sanguin doit se situer entre 7,32 et 7,42.

Pour ce faire, notre organisme cherche le plus souvent des minéraux alcalinisants (magnésium, potassium, calcium…) dans notre corps pour réguler ce PH, il actionne ce que l’on appelle « le système tampon ». A chaque fois que le système tampon fonctionne, il y a production d’eau et de sels. Ces sels sont des petits cristaux, des déchets qui vont se loger dans les tissus et peuvent à terme créer de l’inflammation, des douleurs et des dysfonctionnements s’ils ne sont pas évacués rapidement.

Pour ce faire l’organisme va chercher ces minéraux dans les tissus les moins vitaux à notre santé. Il les pioche d’abord dans les ongles, les cheveux, la peau (ce qui explique les ongles et cheveux fragiles) puis s’il n’y a plus suffisamment de ressources, il va les prendre dans les cartilages, les os et créer une déminéralisation.

C’est ainsi que les troubles de santé tels que l’arthrose, les rhumatismes, l’ostéoporose, peuvent trouver leur cause dans l’acidose.

 

Quelles sont les causes principales de l’acidose ?

 

• Une alimentation acidifiante, carencée en minéraux tels que le magnésium, potassium, calcium, riche en sucres (biscuits, barres sucrées, soda), en graisses saturées (viennoiserie, quiche, pizza, charcuterie), riche en sels et acide sulfurique (fromages, charcuterie, soda).

• Les maladies chroniques qui créent une inflammation constante et par la même occasion de nombreux radicaux libres.

• Le stress, gros consommateur de minéraux, et tout particulièrement de magnésium.

• Le manque d’oxygénation (respiration étriquée, peu d’exercices physiques).

• L’exercice physique en excès (grand sportif, compétition).

• La pollution, la consommation de pesticides, les conservateurs.

• Le manque de sommeil.

• Un transit irrégulier.

Les actions à mettre en place

 

Avoir une alimentation alcalinisante : consommer beaucoup de fruits et légumes tels que les pommes de terre, patates douces, potimarron, châtaignes, bananes, fruits séchés,

Réduire la consommation de protéines animales telles que la viande, le fromage notamment les fromages fondus, le comté, gruyère, parmesan. Savez-vous que pour contrebalancer l’acidité de 40 g de comté il vous faudra consommer 400 g de légumes ?

Réduire la consommation des produits riches en sucres rapides et surtout les sodas. Avez-vous fait l’expérience d’une pièce rouillée trempée une nuit dans un coca ? Pour l’organisme c’est pareil !

Privilégier les protéines végétales : tofu, légumineuses, tempeh, ces protéines produisent des acides volatiles évacués par les poumons, ils évitent ainsi de surcharger le travail des reins (principal organe d’élimination des acides).

Stimuler la transpiration qui permet d’éliminer les acides en pratiquant une activité sportive, en allant au sauna, au hammam, en prenant un bain hyperthermique.

Augmenter l’oxygénation afin d’évacuer les acides volatiles, le sport, les respirations complètes, ventrales, le yoga, le qi qong apportent cet effet.

Veiller à avoir un bon sommeil et à vous coucher avant minuit. Le corps stocke les acides la journée dans les tissus et les élimine la nuit, c’est aussi durant la nuit que l’organisme se répare.

Apprendre à gérer son stress ou le réduire par des activités de relaxation, de détente (sophrologie, pleine conscience, antigymnastique, yoga, chant…), en complément prendre du magnésium, des vitamines du groupe B (germe de blé, levure de bière, pollen), des omega 3, des ampoules d’eau de mer riche en oligo-éléments.

Equilibrer son transit en buvant suffisamment d’eau (il est intéressant de consommer une eau dont le PH est légèrement acide telle que la Montcalm, la rosée de la reine), en mangeant suffisamment d’aliments contenant des fibres (céréales complètes, fruits et légumes). La flore est un élément déterminant d’un bon transit, pour certains il peut être utile de prendre régulièrement des probiotiques (bactéries qui viennent enrichir notre propre flore).

Quelques conseils complémentaires

 

Prendre soin de ses pieds car les toxines s’y accumulent sous forme de cristaux sous la peau.

• Prendre des bains de pieds chauds, en ajoutant 5 gouttes d’huile essentielle de genévrier, de pin ou de pamplemousse mélangées à un peu de gel douche.

• Frotter le dessous des pieds avec une pierre ponce.

• Masser ses pieds.

• Prendre rendez-vous pour une réflexologie plantaire.

Drainer les toxines en faisant une cure de sève de bouleau, d’artichaut, de prêle, d’ortie, de cassis sous forme de phytothérapie ou gemmothérapie. Réguler l’équilibre acido-basique en faisant une cure d’eau Hydroxydase, eau riche en bicarbonates, 2 à 3 flacons par jour en dehors des repas, pendant 3 semaines.

Retour

A lire aussi

Petit conseil expert

bien manger

L'équilibre alimentaire

L'équilibre alimentaire, tout un programme

Pour être en forme, votre corps a besoin d’une alimentation variée et complète. Détails.