Retour

Saveurs

Vin Bio

Vin bio, à la vôtre !

1 consommateur de vin sur 3 déclare boire du vin bio*. Pour son goût, mais aussi par respect pour son environnement. Et vous, vous en êtes où avec le vin bio ?

On en parle de plus en plus… Les vins bio ont la cote. La France (le Languedoc-Roussillon en premier !) figure dans le trio de tête avec l’Espagne et l’Italie. À eux trois, ils fabriquent les trois quarts de la production mondiale de vin bio.

 

"Il n’y a plus de grands crus qui ne soient pas bios aujourd’hui". 

 

C’est Olivier Thiénot, oenologue et fondateur de l’école du vin qui l’affirme. Rappelons qu’en comparaison d’un vin classique, en bio, l’usage des engrais, des fongicides et des pesticides chimiques de synthèse est interdit comme celui de produits OGM ou issus d’OGM. Le travail du sol est capital (apport de compost, désherbage manuel ou mécanique et non chimique). Pour protéger les plantes des maladies, on utilise du cuivre ou de la bouillie bordelaise afin de renforcer leurs défenses naturelles. La fertilisation est faite par les engrais organiques. Le vin bio possède aussi moins de soufre (voir encadré). Quid du goût alors ? Les spécialistes reconnaissent que dans l’ensemble, les vins bios sont plus fruités et plus aromatiques. D’une qualité souvent supérieure, ils sont vraiment l’expression du terroir, car on ne peut pas tricher avec un vin bio ! L’intervention humaine plus importante Cultiver bio, c’est une philosophie de vie. Le viticulteur bio pense avant tout au respect de l’environnement, de sa vigne, des consommateurs. Il surveille en
permanence son raisin ; au moindre problème, il intervient aussitôt. Cette attention particulière garantit un niveau de qualité optimale. Les prix des vins bio est de plus en plus abordable ; ainsi, il est tout à fait possible de trouver des vins bio corrects dans les budgets accessibles au plus grand nombre. De quoi se laisser tenter par une petite dégustation ? À vous l’honneur ! 

 

À PROPOS DU SOUFRE (OU DES SULFITES)

 

Le S02 (dioxyde de soufre, désigné sous le nom de sulfites sur les étiquettes… et responsable des maux de tête pour certains !) est considéré comme allergène et est interdit en bio sauf dans le vin, mais en quantité limitée :

- Le soufre est utilisé dans les chais pour aseptiser le matériel mais aussi pour stabiliser le vin, lui permettre de mieux se conserver.

- Pour limiter l’apport en soufre, le viticulteur en bio apporte une attention beaucoup plus importante à la qualité des grains de raisin, en produisant une vendange saine et de qualité.

 

Le saviez-vous ?

Il n’existe pas moins de 300 produits chimiques de synthèse (dérivés de sulfites, colorants, exhausteurs de goût) qui interviennent dans le processus de production du vin conventionnel. 

 

Conseil de dégustation

Pour apprécier encore plus votre vin bio, pensez à l’ouvrir un peu à l’avance, (idéalement 1h à 2h) afin de mieux libérer ses arômes.

Les coups de coeur de La Vie Claire :

 

IGP PAYS D’OC MAROUETTE SANS SULFITE - VIN ROUGE
La vinification de ce vin est effectuée sans sulfite ni conservateur. Une séléction minutieuse est effectuée lors de la vendange et nous offre ainsi un vin qualitatif. La bouche est gourmande, avec des notes d’amandes grillées et de vanille. Ce vin accompagne parfaitement des
viandes grillées ou en sauce, ou un plateau de fromage.

CÔTES DU RHONE AOC DOMAINE DES TREILLES VIN ROUGE
Le Domaine des Treilles est en Agriculture Biologique depuis 1994. Ce Côtes du Rhône, avec ses arômes de fruits des bois, sublimera un cassoulet, un gigot, ou des grillades. Ce vin, présent chez de grands restaurateurs, a obtenu 4* au guide R. Parker (Edition beige).

IGP PAYS D’OC VIOGNIER CUVÉ ABEL – VIN BLANC
Avec sa belle robe jaune or et sa bouche fruitée, ce magnifique Viognier pourra être servi à l’apéritif, avec des salades, du foie gras, du poisson ou du fromage de chèvre.

 

 

*Source : Sudvinbio/Ipsos 2013

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

Retour